(Tribune libre) Merci au Monsieur de la patinoire

(Tribune libre) Merci au Monsieur de la patinoire
Tribune libre (Photo : Photo Deposit)

TRIBUNE LIBRE. Depuis quelques années, nous avons la chance de côtoyer un homme exceptionnel.

Chaque année, quand le vent et le froid viennent piquer le bout du nez de mes garçons, la magie de l’hiver vient vibrer en eux.

-Maman? Est-ce qu’on peut aller à la patinoire?

Il faut dire que notre bon « Monsieur de la patinoire », notre très aimé de tous, Monsieur Daniel y est pour beaucoup. C’est entouré de ses bandes blanches, martelés de coups de hockeys, de rondelles et des lames plus ou moins affutées qu’il arrose, avec le plus grand sérieux du monde et une grande maîtrise de la chose, notre patinoire, notre activité hivernale.

Nos soirées sont agrémentées d’histoires de patinoire, d’anecdotes, de buts marqués, de mitaines oubliées, mais avant ça on a droit à :

-Vite maman! Je dois souper, mes amis m’attendent à la patinoire!

Et il y aura les phrases :

– J’ai dit à Monsieur Daniel…

-Maman, est-ce que je peux m’inscrire au tournoi organisé par M. Daniel?

-Maman, je suis en retard parce que j’ai aidé M. Daniel à gratter la patinoire…

Je sais que cette attente, ce moment où on se demande si on aura une patinoire, une roulotte pour attacher nos patins à la chaleur est aussi important que le moment, où on voit notre bon monsieur de la patinoire s’installer au parc dans sa petite roulotte chauffée, parce que monsieur Daniel est plus que le responsable, il est le médiateur quand on ne sait plus qui a fait le but, il est là avec son écoute quand un jeune a besoin de parler, il  met des étoiles dans les yeux quand il organise un tournoi de hockey, un soir de semaine, en ayant prévu de faire ça la veille d’une journée pédagogique! Il offrira des beignes et  du chocolat chaud  à tous les enfants. Il invitera un voisin à faire un petit BBQ avec des saucisses frisées, faute de pouvoir faire un feu de camp. Ne pensez pas payer pour ces gâteries, il refusera!

L’unique M. Daniel ne se fait jamais prier pour embarquer sur la patinoire par -22 degrés pour patiner ou garder les buts s’il manque de joueurs. Il fait, sans que la ville l’ait demandé, un anneau de glace, pour les jeunes qui n’aiment pas jouer au hockey. Il surveille aussi les bouts de nez, pour ne pas qu’ils tombent et il attache les patins avec force, mais non pas sans un sourire aux lèvres.

Merci à la ville de Drummondville de nous fournir une patinoire et une roulotte chauffée dans notre parc, mais surtout et avant tout, merci à M. Daniel qui est pour nous, un cœur sur deux pattes, qui s’installe, le temps d’un hiver, au coin de notre rue!

Allez jouer dehors!

Et Merci Daniel Le-Monsieur-de-la-patinoire!!

Geneviève St-Yves

Partager cet article