Classique hivernale : la moitié des billets vendus

Classique hivernale : la moitié des billets vendus

Les joueurs des Voltigeurs arboreront ce chandail distinctif lors de la Classique hivernale de Drummondville, les 9 et 10 février.

Crédit photo : gracieuseté Voltigeurs

HOCKEY. À un mois de la Classique hivernale de Drummondville, environ la moitié des billets ont trouvé preneur pour les deux matchs de la LHJMQ impliquant les Voltigeurs. Les organisateurs demeurent confiants d’attirer deux salles combles de 6000 spectateurs au stade extérieur Victor-Pepin.

Au dernier décompte, près de 52 % des billets pour le match du vendredi soir 9 février, contre le Phoenix de Sherbrooke ont été vendus. Environ 56 % des sièges ont trouvé preneur pour l’affrontement du samedi après-midi, contre les Tigres de Victoriaville.

«On est directement dans la cible de notre objectif. Dans ce type d’événement qui se déroule à l’extérieur, les gens se procurent souvent leurs billets à la dernière minute. Par exemple, lors de la Classique de Shawinigan en 2015, 45 % des billets ont été vendus dans les trois dernières semaines», a expliqué le directeur des opérations des Voltigeurs, David Boies.

Alors que 32 % des billets ont trouvé preneur dès la première journée de la mise en vente, l’engouement pour la Classique a recommencé à se faire sentir dans les semaines précédant le temps des Fêtes.

«Les bonnes performances de l’équipe ont aidé, tout comme l’acquisition de quelques gros joueurs par les Tigres. On sent d’ailleurs que l’engouement est bien présent à Victoriaville. Maintenant qu’on est dans le dernier mois, le dernier blitz commence. Toutes nos ressources sont prêtes à répondre à la demande. On est confiant que l’événement sera un succès sur toute la ligne», a indiqué David Boies.

En ce qui concerne le match de calibre midget AAA opposant les équipes de Magog et Saint-Hyacinthe, 35 % des billets ont été vendus, un chiffre au-delà des espérances des organisateurs. L’objectif est d’attirer 3000 spectateurs pour cette joute. Rappelons que des parties de hockey mineur, scolaire et adulte sont également au menu.

Notons qu’au cours des prochains jours, des gradins temporaires d’une hauteur de 50 pieds commenceront à être érigés autour de la patinoire réfrigérée Victor-Pepin. À elle seule, cette opération représente la moitié du budget de l’événement évalué à environ 600 000 $.

Un uniforme distinctif

Dans le cadre de cette Classique hivernale, les troupiers de Dominique Ducharme arboreront un uniforme distinctif. De couleur noir, le chandail est orné de blanc et de rouge. Le logo habituel des Voltigeurs a été remplacé par le nom de l’équipe en lettres attachées rouges.

«C’est un événement qui va marquer l’histoire des Voltigeurs, alors on voulait laisser notre trace. Cet uniforme sera utilisé exclusivement pour les deux matchs de la Classique», a spécifié David Boies.