Xavier Parent a adoré ses Jeux du Québec

Jonathan
Jonathan Habashi
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

JEUX DU QUÉBEC. Il n'a que 13 ans, mais certains le comparent déjà à Mario Lemieux, Sidney Crosby ou Guy Lafleur. Pourtant, Xavier Parent demeure humble et ne se considère pas différent des autres enfants de son âge. Et l'étoile montante du hockey a adoré son passage aux Jeux du Québec!

«Les Jeux, c'est vraiment le fun! On a vécu ça en équipe. On savait qu'on avait l'équipe pour gagner le tournoi, mais on n'a pas eu le résultat qu'on voulait», a partagé Xavier Parent lorsque rencontré près du vestiaire des siens, vendredi avant-midi, à l'Olympia Yvan-Cournoyer.

Après avoir entamé la compétition par une victoire contre l'Outaouais, Parent et ses coéquipiers de Lanaudière ont échappé leur duel face à Richelieu-Yamaska. Un dénouement crève-cœur qui les a contraints à disputer le match pour la 13e position, qu'ils ont aisément remporté 6-1 sur le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

«On visait d'aller plus loin, mais quelques erreurs nous ont coûté la victoire dans le deuxième match. C'est sûr qu'on est déçus. Aujourd'hui, on s'est dit qu'on jouerait pour le fun. On voulait finir nos Jeux en beauté», a relaté le spectaculaire joueur de centre gaucher, en confiant ne pas avoir connu des Jeux à la hauteur de ses attentes.

«J'ai essayé fort, mais je n'ai pas joué mon meilleur tournoi.»

Appelé à se décrire, Xavier Parent a identifié sa vitesse et son sens du jeu comme étant ses principaux atouts. «Je mets aussi beaucoup d'efforts chaque matin dans les pratiques. Je dois améliorer mon jeu en zone défensive», a précisé le jeune homme natif de Blainville.

Considéré par certains observateurs comme un candidat pour faire le saut dans le hockey junior majeur québécois dès l'âge de 15 ans, Xavier Parent doit apprendre à gérer une pression constante. Celle des médias qui se l'arrachent, des foules qu'il fait courir et du milieu du hockey qui le convoite.

«Au début, je trouvais ça un peu bizarre, mais je me suis habitué. Maintenant, je trouve ça normal. La LHJMQ, je ne pense pas encore à ça. Je me concentre sur notre saison. Ça va bien jusqu'à maintenant. On a atteint la finale de deux tournois. On veut gagner les séries pour aller aux championnats provinciaux», a expliqué celui qui défend les couleurs des Conquérants bantams AAA des Basses-Laurentides.

Un vrai joueur d'équipe

À la tête de l'équipe de Lanaudière, l'entraîneur-chef Denis Aubé dirigeait Xavier Parent pour la première fois puisque l'équipe regroupe des joueurs de deux associations distinctes. L'homme de hockey est rapidement tombé sous le charme du jeune homme.

«C'est super facile de le coacher. Il n'a qu'un seul but en tête : jouer au hockey. Il ne dit jamais un mot et il suit toujours les consignes. Il est un exemple pour tout le monde. C'est pour ça qu'il va jouer en haut un jour : il se consacre entièrement à son sport», explique-t-il.

«Il pourrait avoir la tête enflée, mais non. C'est un vrai joueur d'équipe. Sa fiche personnelle, il s'en fout. Il agit toujours en fonction de l'équipe», ajoute Denis Aubé.

Et à l'image des grands joueurs, c'est lorsqu'il saute sur la patinoire que Xavier Parent laisse parler son immense talent. «Il est très impressionnant à voir aller. Sa vision du jeu lui permet de repérer ses coéquipiers n'importe où. Même quand tu penses qu'il n'a pas vu le joueur, eh bien, il l'a vu! Bref, c'est un joueur exceptionnel.»

Pour toutes ces raisons, Denis Aubé ne serait pas surpris de voir Xavier Parent réussir l'exploit de faire le saut dans la LHJMQ à 15 ans. «La prochaine saison sera déterminante pour lui. Il devrait jouer dans le midget AAA. C'est réellement là qu'on va voir s'il est prêt.»

Xavier Parent en chiffres…

2013-2014 (pee-wee AAA) : 113 points (62-51) en 30 parties

2014-2015 (bantam AAA) : 46 points (23-23) en 30 parties

Lieux géographiques: Saguenay-Lac-Saint-Jean, LHJMQ, Blainville

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires