Olivier Mathieu se prépare pour un camp intense

Photo de Pierre-Olivier Poulin
Par Pierre-Olivier Poulin
Olivier Mathieu se prépare pour un camp intense
Olivier Mathieu s’est joint aux Foreurs de Val-d’Or à la dernière période des échanges. (Photo : gracieuseté - Dany Germain)

LHJMQ. Échangé des Tigres de Victoriaville aux Foreurs de Val-d’Or durant la dernière saison, le hockeyeur originaire de Drummondville, Olivier Mathieu, aura un été des plus importants en vue de son dernier camp dans la LHJMQ, lui qui aura une forte compétition pour obtenir un poste comme joueur de 20 ans chez le club abitibien.

Très actif depuis le début de cette saison morte, le club de Val-d’Or a rajouté énormément d’expérience dans son potentiel alignement alors qu’il a été cherché les attaquants Jakob Pelletier et Maxim Cajkovic au repêchage, en plus d’obtenir les deux joueurs de 20 ans, Justin Ducharme et le défenseur Gabriel Villeneuve, en compensation des Saguenéens de Chicoutimi.

En plus d’Edouard St-Laurent, d’Emil Lessard-Aydin et du gardien Xavier Bolduc qui composaient les autres 19 ans de l’organisation en 2019-2020, Mathieu rivalisera donc avec cinq autres coéquipiers pour obtenir une des trois places disponibles dans l’équipe pour les joueurs de cette tranche d’âge.

«Pour l’équipe, c’est une situation favorable. Ce l’est peut-être moins pour les joueurs, mais il suffit juste qu’on se batte pour avoir un des postes. Dans la mentalité de Daniel Renaud et de Pascal Daoust, personne n’a été confirmé qu’il va rester ou partir. Il faut arriver prêt. Un joueur qui a fait huit points à 19 ans peut déloger un autre qui en a fait 54 s’il remplit un rôle plus important dans l’équipe et qui lui permet d’aller chercher la Coupe du Président, la saison prochaine», souligne le Drummondvillois.

La récompense à la fin de ce camp pourrait être encore plus alléchante si l’ailier réussit à se tailler une place. Celui-ci aurait la chance de se faire valoir dans une équipe qui vise les grands honneurs lors du printemps 2021, une motivation non négligeable pour un dernier tour de piste dans la LHJMQ.

«Je pense qu’on est capable de se rendre le plus loin possible. La saison dernière, je croyais en nos chances, mais cela s’est terminé abruptement. On a de grosses attentes pour l’année prochaine et notre objectif est de gagner le dernier match de l’année», a fait valoir Mathieu.

Se démarquer du groupe

La bonne nouvelle dans le cas de Mathieu, c’est qu’il a réussi à retrouver une touche offensive autour du filet, laquelle était moins présente lorsqu’il évoluait à Victoriaville. L’ancien choix de première ronde en 2016 a touché la cible à neuf reprises en 23 matchs dans l’uniforme vert et or, soit presque un rendement de 30 sur un calendrier complet.

Utilisée dans presque toutes les situations, cette polyvalence pourrait aussi donner des arguments à son entraîneur pour le garder à Val-d’Or. De plus, son intensité, sa présence sur la glace et sa capacité à déranger l’adversaire pourraient amener une saveur unique chez les Valdoriens.

«Ce que j’ai aimé le plus dans son évolution, c’est son intensité des deux côtés de la patinoire. Il fait ses replis défensifs beaucoup plus efficacement et je l’ai vu bloquer des tirs à répétition. Je crois que son jeu est plus mature et complet», encense l’entraîneur des Foreurs, Daniel Renaud, qui a côtoyé Mathieu lorsque ce dernier jouait pour les Remparts de Québec.

«Peu importe le sport collectif, quand on crée une équipe, tu ne prends pas nécessairement les 22 ou 23 meilleurs joueurs, mais ceux qui vont faire la meilleure équipe possible. Pour réussir ça, tu prends ceux qui ont une identité et qui remplissent différents mandats», a exprimé l’instructeur.

Bien que non officiel pour le moment, la LHJMQ vise toujours un retour de ses activités avec des partisans dans les estrades en 2020-2021. La date du 1er octobre est visée par le commissaire Gilles Courteau et son groupe.

Partager cet article