Des hockeyeurs professionnels inspirent des jeunes

Photo de Erika Aubin
Par Erika Aubin
Des hockeyeurs professionnels inspirent des jeunes
Samuel Duranceau-Cloutier a l’intention d’organiser à nouveau l’an prochain la Classique hockey à Drummondville. (Photo : Erika Aubin)

INSPIRATION. Michaël Bournival, Alexis D’Aoust et Charles-David Beaudoin, trois joueurs de hockey professionnels, sont débarqués aujourd’hui à la Maison des jeunes Drummondville avec comme objectif de rencontrer des jeunes passionnés de sport.  

C’est la première fois que Drummondville accueillait la Classique hockey, un événement organisé par Samuel Duranceau-Cloutier, ancien journaliste sportif devenu enseignant en adaptation scolaire au secondaire.

«L’objectif aujourd’hui est de permettre aux adolescents d’avoir un contact privilégié avec des joueurs professionnels et de découvrir en eux de beaux modèles de persévérance, autant sur le plan sportif que scolaire», explique M. Duranceau-Cloutier.

En avant-midi, les jeunes ont eu droit à une conférence où ils écoutaient les joueurs raconter leur parcours d’athlète et l’importance de ne jamais abandonner, malgré les embûches de la vie.

«Par exemple, Michaël Bournival a parlé du fait qu’il n’y a pas qu’un seul chemin à prendre pour atteindre son objectif, il suffit de prendre la bonne direction», raconte l’organisateur.

Si les trois hockeyeurs ont accepté de participer à la Classique hockey, c’est dans l’optique d’inspirer d’autres jeunes. «C’est la troisième fois que je participe et je me dis que si je peux faire une différence dans la vie de quelqu’un, ne serait-ce que d’un adolescent, c’est positif», est d’avis Alexis D’Aoust.

Trois joueurs de hockey professionnels sont venus rencontrer des jeunes de Drummondville.

«Ça fait deux ans que je ne pouvais pas y assister, mais cette année, puisque c’était à Drummondville, je n’avais pas le choix, lance Charles-David Beaudoin, tout sourire. Quand j’étais jeune, je voyais certains joueurs de hockey comme une inspiration et je pense que c’est à mon tour de redonner. Si mon témoignage fait un petit bout de chemin, j’en serais très heureux».

D’ailleurs, M. Beaudoin a raconté la fois où, à son anniversaire de 10 ans, il avait rencontré l’équipe des Voltigeurs au restaurant et les joueurs avaient pris le temps de lui parler. «Encore aujourd’hui je me souviens de cette histoire. Ça m’avait grandement marqué, sans savoir que j’allais plus tard jouer pour les Voltigeurs», se remémore-t-il.

Après avoir passé quelque temps à discuter, les joueurs et les participants se sont offert une partie de hockey dans le gymnase de la Maison des jeunes. L’après-midi s’est terminé sur ce bel échange.

Partager cet article