Rodrigue prêt à briller à Moncton… et en République tchèque

Photo de Jonathan Habashi
Par Jonathan Habashi
Rodrigue prêt à briller à Moncton… et en République tchèque
Olivier Rodrigue. (Photo : archives, Ghyslain Bergeron)

HOCKEY. Au moment où une nouvelle ère s’amorce chez les Voltigeurs, Olivier Rodrigue se prépare à vivre une campagne déterminante sous d’autres cieux. Le vétéran portier veut briller devant le filet des Wildcats… et s’imposer comme l’homme de confiance d’Équipe Canada junior.

C’est justement alors qu’il se trouvait à Calgary, où il participait au camp des gardiens du programme d’excellence de Hockey Canada, que Rodrigue a appris l’échange le faisant passer de Drummondville à Moncton. Une transaction qui a permis aux Rouges de repêcher l’attaquant Elliot Lavoie en deuxième ronde, samedi, à Québec. L’équipe a également obtenu un choix de première ronde en 2020 ainsi qu’un choix conditionnel de deuxième tour en 2021.

Olivier Rodrigue. (Photo d’archives, Ghyslain Bergeron)

«J’étais sur le point de partir vers l’aréna quand j’ai reçu l’appel de Philippe Boucher. Sur le coup, j’étais surpris. Avec la reconstruction des Voltigeurs, je savais que c’était une éventualité, mais on ne s’attend jamais vraiment à ça. C’était un drôle de moment. Je ne réalise pas encore tout à fait», a raconté Rodrigue au surlendemain de la transaction.

À l’aube de ce nouveau départ, le cerbère de 19 ans s’est dit habité par des sentiments partagés. «Je suis triste de quitter Drummondville, où je me suis fait plusieurs amis. Ma famille de pension, le staff de l’équipe, mes coéquipiers et les partisans : je vais m’ennuyer de tout ça.»

«D’un autre côté, je suis ravi de me joindre aux Wildcats. C’est une solide organisation. Il y a beaucoup d’attentes pour l’an prochain. C’est une excellente jeune équipe qui arrive déjà à maturité. C’est excitant d’avoir la chance d’aller jusqu’au bout et de gagner un championnat.»

Propulsé devant la cage des Voltigeurs dès  l’âge de 16 ans, Rodrigue est aujourd’hui l’un des gardiens les plus expérimentés à travers la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) avec près de 150 matchs joués en saison régulière. Avant d’être freiné par une blessure à l’aine, il est devenu le gardien le plus victorieux dans l’histoire de la concession drummondvilloise.

«Avec mon vécu, je vais pouvoir aider les jeunes joueurs des Wildcats. J’ai gagné beaucoup d’expérience ces dernières années, non seulement dans la LHJMQ, mais aussi dans les tournois internationaux avec Hockey Canada. Je vais faire mon possible pour aider l’équipe à devenir meilleure chaque jour», a indiqué l’athlète natif de Chicoutimi, qui pourrait effectuer son retour au Centre Marcel-Dionne le 7 décembre.

Objectif : Équipe Canada junior

À Calgary, Olivier Rodrigue a eu l’occasion de démontrer son savoir-faire sous les yeux des décideurs de Hockey Canada. Durant quatre jours, les dix meilleurs gardiens de moins de 20 ans au pays ont été scrutés à la loupe.

«La première journée a été plus difficile pour moi, peut-être à cause du stress et du voyagement. Je n’ai pas aimé ma performance. Mais plus ça avançait et mieux je me sentais. J’ai fini le camp en force», a laissé entendre Rodrigue.

«Ils nous assurent que c’est seulement un camp de développement, mais j’ai appris avec le temps que chez Hockey Canada, on est toujours sous évaluation. Ils évaluent où on est rendu dans notre cheminement et ils observent notre comportement tant sur la glace et en dehors», a ajouté le choix de deuxième ronde des Oilers d’Edmonton en 2018.

Sélectionné au sein du programme national chez les moins de 16 ans, 17 ans et 18 ans à quatre reprises ces dernières années, Rodrigue a vécu une vive déception l’hiver dernier en ne recevant pas d’invitation pour le camp de sélection final de l’équipe des moins de 20 ans. Cette année, le jeune homme ne s’en cache pas : il vise rien de moins que le titre de gardien numéro un du Canada au championnat mondial de hockey junior, qui aura lieu en République tchèque durant le temps des Fêtes.

«Je veux avoir le filet du Canada en décembre. Je suis confiant. Je sais ce que ça prend pour y arriver. C’est à moi de prouver que j’ai ma place. Mon début de saison sera très important. Chaque match sera une occasion de me faire valoir», a conclu Rodrigue, qui passera l’été à Bakersfield, en Californie, où son père Sylvain supervise le développement des gardiens de l’organisation des Oilers.

Records d’équipe des Voltigeurs

  • Plus de victoires en carrière
  1. Olivier Rodrigue (2016 à 2019) : 80
  2. Jean-François Racine (1999 à 2002) : 70
  3. Louis-Philip Guindon (2012 à 2015) : 68
  • Plus de victoires en une saison
  1. Olivier Rodrigue (2018-2019) : 35
  2. Vincent Riendeau (1985-1986) : 33
  3. Antoine Tardif (2008-2009) : 32
  • Meilleure moyenne de buts alloués en carrière
  1. Guillaume Nadeau (2010-2011) : 2,62
  2. Louis-Philip Guindon (2012-2015) : 2,77
  3. Olivier Rodrigue (2016-2019) : 2,80
Partager cet article