Voltigeurs : «Le passé derrière… place au renouveau»

Photo de Jonathan Habashi
Par Jonathan Habashi
Voltigeurs : «Le passé derrière… place au renouveau»
Les Voltigeurs ont réclamé 18 nouveaux joueurs, dont 14 étaient présents au Centre Vidéotron, samedi. (Photo : Ghyslain Bergeron)

HOCKEY. On efface et on recommence! La reconstruction des Voltigeurs de Drummondville a véritablement pris son envol samedi, au Centre Vidéotron de Québec, à l’occasion du repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Dans un scénario attendu, le nouveau directeur général des Voltigeurs, Philippe Boucher, a transigé cinq vétérans de la dernière édition pour mettre la main sur une dizaine de choix au repêchage. Au revoir Olivier Rodrigue, Gregory Kreutzer, Jarrett Baker, Nicolas Guay et Cédric Desruisseaux, qui totalisent plus de 800 matchs d’expérience dans le circuit Courteau… Et bienvenue à une impressionnante cuvée de 18 espoirs réclamés entre la 2e et la 14e ronde, une cure de rajeunissement qui permet à l’organisation de faire le plein de profondeur à toutes les positions.

Jean-Sébastien Perron et Philippe Boucher à la table des Voltigeurs. (Photo : Ghyslain Bergeron)

«En arrivant ici ce matin, on n’avait pas de choix avant la cinquième ronde, a rappelé Philippe Boucher, qui a tenté en vain d’acquérir un choix de premier tour. Notre banque était dégarnie. On devait donc échanger nos vétérans pour être capable de repêcher cette année. On a repêché de bons jeunes aujourd’hui. Il y a un peu de tout là-dedans. C’est le début d’un renouveau pour le club. On laisse le passé derrière. Il va y avoir plusieurs postes disponibles au camp. On va donner la chance aux jeunes de nous montrer ce qu’ils peuvent faire.»

Au passage, le DG a confirmé que le gardien Anthony Morrone et l’attaquant Brandon Skubel occuperont deux des trois casiers de joueurs de 20 ans en 2019-2020. En fin de journée, les Tigres de Victoriaville ont annoncé que le défenseur de 20 ans Médérick Racicot passe aux Voltigeurs en retour d’un choix conditionnel de huitième ronde.

«Morrone a prouvé la saison dernière qu’il est capable de faire le travail. C’est ce qui nous a permis d’échanger Rodrigue.»

Lavoie et Diotte en 2e ronde

Elliot Lavoie. (Photo : Ghyslain Bergeron)

En échangeant Rodrigue aux Wildcats de Moncton et Kreutzer au Phoenix de Sherbrooke, les Voltigeurs ont notamment mis la main sur deux choix de deuxième ronde. Au 28e rang, ils ont ainsi pu réclamer l’attaquant Elliot Lavoie, des Chevaliers de Lévis. Au 36e échelon, ils ont sélectionné le défenseur Mikaël Diotte, des Gaulois de Saint-Hyacinthe. Deux athlètes dotés d’un potentiel intéressant selon le recruteur-chef Jean-Sébastien Perron.

«Lavoie a démontré une progression constante la saison dernière. Bien sûr, son équipe a connu une saison incroyable, mais à travers ça, il a gagné la confiance de son entraîneur, qui lui a donné plus de responsabilités. C’est un gars qui joue de la bonne façon. On aime la maturité dans son jeu, son sens du hockey et son éthique de travail. Il va devenir un joueur efficace dans la LHJMQ», a assuré l’homme de hockey.

«Quant à Diotte, c’est un défenseur solide dans les deux sens de la patinoire, a poursuivi Perron. Il est mobile et il peut appuyer l’attaque, mais il est aussi difficile à affronter lorsqu’il se retrouve en position défensive. Sans propulser l’adversaire dans la quatrième rangée, il est capable de s’imposer physiquement.»

En troisième ronde, les Voltigeurs ont jeté leur dévolu sur l’attaquant Daniel Agostino, du Rousseau-Royal de Montréal-Montréal. Ce choix a été obtenu dans la transaction de Baker, qui rentre au bercail chez les Screaming Eagles du Cap-Breton.

Daniel Agostino. (Photo : Ghyslain Bergeron)

«Agostino, c’est comme un bâton de dynamite! Il est explosif sur patin et il amène beaucoup d’énergie sur la glace. On a été impressionnés par sa détermination et son désir d’être une menace autour du filet adverse. Ce n’est pas le plus gros, mais les gens de Drummondville vont apprécier sa passion et son éthique de travail», a affirmé Perron.

À travers ce repêchage, les Voltigeurs ont mis la main sur pas moins de six joueurs originaires des Maritimes. «Ce sont tous des gars qui ont le désir de venir jouer à Drummondville. On adore la mobilité et l’implication physique de Conor Shortall, un défenseur choisi en cinquième ronde, ainsi que les habiletés de Jack Campbell, un attaquant choisi au tour suivant.»

«En somme, on a rentré des gars qui ont du caractère, un bon sens du hockey et qui sont responsables dans les deux sens de la glace. Sans dire qu’on copie la recette des Huskies, on a accordé beaucoup d’attention à l’éthique de travail. Ce sont tous des gars qui ont le potentiel pour devenir de bons Voltigeurs.»

Leblanc, un futur numéro un?

Pour assurer l’après-Rodrigue devant le filet, les Voltigeurs ont également acquis deux jeunes cerbères qui lutteront pour épauler Morrone. L’Acadien Jacob Leblanc a été obtenu des Eagles dans l’échange de Baker tandis que le Victoriavillois Mathis Dorcal-Madore a été repêché en cinquième ronde. Le directeur technique des Rouges, Sébastien Charpentier, projette d’ailleurs Leblanc comme un futur gardien numéro un dans la LHJMQ.

Mathis Dorcal-Madore. (Photo : Ghyslain Bergeron)

«J’ai beaucoup aimé ce que j’ai vu de Leblanc. Il faisait partie d’une équipe compétitive à Moncton dans le midget AAA. Il a gagné des matchs cruciaux et serrés. Ça ne m’a pas laissé indifférent. Il est à la fois calme et explosif. Même sur un jeu en urgence, il semble tout le temps en contrôle», a analysé l’ex-gardien professionnel.

Les dirigeants des Voltigeurs ont également eu de bons mots à l’endroit de Dorcal-Madore, un produit du Canimex midget espoir.

«Je n’ai vu que de bonnes choses de Mathis, tant sur la glace qu’en dehors, a affirmé Charpentier. Il démontre une belle discipline de vie. C’est un travailleur acharné, un gardien athlétique qui possède un bon jeu de pieds. Il nous amène une belle profondeur.»

«On a été impressionné par le calme et la constance de Mathis, a renchéri Perron. À chaque match, il donnait une chance à son équipe de gagner. Il n’a pas connu de mauvaise soirée.»

Ce qu’ils ont dit…

– Elliot Lavoie, un attaquant repêché en 2e ronde : «C’est un rêve de jeunesse qui se réalise! Être repêché, ça n’arrive qu’une fois dans une vie. Je vais toujours m’en souvenir. Je me suis amélioré de façon constante durant la dernière saison. Je suis un joueur complet qui peut apporter du jeu physique, de l’intensité et des buts. Je dois encore travailler sur mon coup de patin.»

– Son frère Nathan Lavoie, un vétéran défenseur de l’Armada : «Je suis très fier d’Elliot! Il apporte du jeu physique, il possède un bon lancer et il est responsable défensivement. Ça va être spécial de l’affronter, mais je ne vais pas lui donner plus de chances.»

Philippe Boucher, Mikaël Diotte et Louis Brousseau. (Photo : Ghyslain Bergeron)

– Mikaël Diotte, un défenseur choisi en 2e ronde : «C’est un feeling incroyable! Je viens de Sainte-Julie, mais je vais voir les matchs des Voltigeurs depuis que je suis petit. Je suis un défenseur efficace dans les deux zones. Je peux contribuer offensivement et je suis responsable défensivement, mais je dois améliorer mon maniement de la rondelle. Je vais arriver prêt au camp.»

– Daniel Agostino, un attaquant réclamé en 3e ronde : «Je suis un gars de caractère. Je donne toujours mon 100 % et j’aime le jeu physique. Je ne suis pas le plus grand, mais je n’ai pas peur d’aller batailler dans les coins de patinoire pour aller chercher la rondelle.»

– Conor Shortall, un défenseur choisi en 5e ronde : «Je suis excité de venir jouer à Drummondville. Ce sera spécial de retrouver Dawson Mercer que je connais déjà. Je suis un défenseur plus défensif, mais je travaille pour amener un peu plus d’offensive.»

– Mathis Dorcal-Madore, un gardien natif de Victoriaville : «Je n’aurais pas pu demander mieux! J’admirais les Tigres quand j’étais plus jeune, mais je connais bien Drummondville pour aller à l’école Marie-Rivier. Je vois cette situation comme un challenge. J’ai hâte de vivre cette rivalité. J’aurai l’occasion de faire payer Victoriaville… Je suis un gardien super mobile. J’ai une bonne technique et je suis gros devant le filet.»

Alexis Cournoyer a été accueilli par le président des Voltigeurs, Éric Verrier. (Photo : Ghyslain Bergeron)

– Alexis Cournoyer, un attaquant choisi en 6e ronde : «C’est un sentiment difficile à décrire. Les Voltigeurs sont une belle organisation et de grandes vedettes sont passées par là. J’ai des mains habiles et je suis plus un fabricant de jeux, mais je peux aussi marquer des buts.»

– Nicolas Guay, réagissant à son échange sur Twitter : «Merci aux Voltigeurs pour les trois belles années! Ça a été un grand plaisir. Merci aux joueurs, pensions et staff! Que de bons souvenirs… Maintenant, je suis très excité d’aller de l’avant avec les Sea Dogs! Belle ville, belle organisation et bons partisans!»

– Trevor Georgie, DG des Sea Dogs : «Nicolas est un jeune homme exceptionnel et un leader de première classe. Il est exactement le mentor dont notre jeune équipe a besoin et on s’attend à ce qu’il continue de bâtir sur ses succès. On est ravis qu’il soit un Sea Dog.»

Bloc-notes…

Alors que l’entraîneur-chef Steve Hartley était retenu à Calgary en raison de son implication au sein du programme de Hockey Canada, les vétérans Thomas Pelletier et Charles-Édouard Drouin étaient présents au Centre Vidéotron pour accueillir les nouveaux espoirs des Voltigeurs… Possédant le premier choix au total de cette séance de sélection, les Sea Dogs ont misé sur l’attaquant beauceron Joshua Roy, des Chevaliers de Lévis… Les Voltigeurs ont l’intention de réclamer deux joueurs lors du repêchage européen du 27 juin… D’ici là, le repêchage américain aura lieu via internet ce lundi… Voici la liste des échanges et des joueurs repêchés par les Voltigeurs samedi… À lire également : Tristan Roy et Julien Bourget réunis chez le Titan

Partager cet article