(Tribune libre) J’ai foi en la survie de Saint-Edmond-de-Grantham

(Tribune libre) J’ai foi en la survie de Saint-Edmond-de-Grantham
Tribune libre (Photo : Depositphoto)

Rassurez-vous gens du pays, ne croyez pas que la petite municipalité de Saint-Edmond-de-Grantham «agonise» parce qu’elle envisage la démolition de son église. Elle fait majoritairement confiance en ses élus! Certes, si cette démolition a lieu, ce sera un moment difficile à passer pour tous les citoyens de cette communauté. Sans renier son passé, la société québécoise évolue, les besoins changent!

Pour ma part, je vois d’un bon oeil l’idée de vouloir créer sur ce site historique et patrimonial un lieu de rassemblement, une oasis de paix, permettant aux citoyens de Saint-Edmond de créer des liens conviviaux et d’entraide à travers toutes sortes d’activités sportives, artistiques, culturelles ou autres, sous un abri préau en cas d’intempérie pendant la belle saison. Un complément idéal au chalet des loisirs situé à proximité.

Comme la plupart de mes concitoyens, j’ai foi en la survie de Saint-Edmond-de-Grantham, pense que nos élus sont francs, responsables, probes, respectueux et à l’écoute des citoyens. Sous leur gouverne, j’ai bon espoir que le projet nommé à ce stade embryonnaire « Carrefour  citoyen » verra le jour dans un avenir prochain, juste le temps de lui désigner un autre nom!

Huguette Alie-Désilets

Partager cet article