Lyne Boisvert ne ferme pas la porte à une cinquième élection

Lyne Boisvert ne ferme pas la porte à une cinquième élection

Comme à peu près tous les Québécois, la candidate libérale dans Drummond, Lyne Boisvert, est demeurée stupéfaite face au résultat de l’élection. Malgré la défaite, elle s’est dite fière de sa campagne et… ne ferme pas la porte à une cinquième élection.

«De toute évidence, une vague bouleversante a déferlé sur tout le Québec. Je suis surprise du résultat, notamment dans Nicolet-Yamaska (ADQ), Arthabaska (ADQ) et, évidemment, dans Drummond», a exprimé d’entrée de jeu Lyne Boisvert, visiblement déçue de la tournure des événements.

Tout au long de la soirée, ses partisans ont suivi, d’heure en heure, de minute en minute, le dépouillement des boîtes de scrutin directement du local électoral. Peu de cris de joie ont été entendus, d’autant plus que Radio-Canada n’a affiché qu’une seule fois les résultats de Mme Boisvert, laquelle est arrivée en troisième position avec 9476 des suffrages exprimés (23,8 %). «Nous sentons clairement que les gens ressentent un ras-le-bol. Je pense que nous devons être conscients du message envoyé par les gens. Les patrons d’une campagne électorale sont les électeurs et nous l’avons clairement vu ce soir», a ajouté Mme Boisvert.

Malgré sa troisième place, celle qui convoitait un premier siège à l’Assemblée nationale ne se dit pas amère. «J’ai fait une très belle campagne, a-t-elle poursuivi. J’ai passé d’agréables moments avec des gens que j’aime. Je n’ai pas de goût amer en regardant les résultats ce soir. L’instinct féminin étant présent, je sentais des choses et j’ai bel et bien senti le mécontentement des gens dans la circonscription».

Questionnée sur le résultat de l’élection dans Sherbrooke où Jean Charest, le premier ministre du Québec, a été élu avec une mince majorité, Lyne Boisvert s’est dite étonnée, comme la plupart de ses partisans d’ailleurs. «Ça me surprend, mais l’important, c’est qu’il est rentré dans son comté», a-t-elle simplement commenté.

Quatrième défaite

En inscrivant une quatrième défaite électorale à son curriculum vitae, Lyne Boisvert dit souhaiter se donner un temps d’arrêt puisque, avec un gouvernement minoritaire, il est fort possible que les Québécois soient appelés à nouveau aux urnes à court ou moyen termes.

«Concernant l’avenir, il est tôt pour me demander comment j’entrevois mon futur. Actuellement, tout arrive rapidement et je dois rencontrer mon équipe avant de prendre quelle que décision que ce soit. Un post-mortem s’impose», a confié Lyne Boisvert.

Enfin, les membres de son équipe ont également partagé leur étonnement par rapport à la vague adéquiste qui a déferlé sur le Québec. «Le résultat de ce soir est celui d’une vague d’insatisfaction. Je crois que le Parti libéral devra prendre bonne note de ce qui s’est passé ce soir. Il ne faut pas oublier que le nouveau député sera jugé selon ce qu’il apportera dans le comté», a indiqué Alexandre Cusson, coprésident de campagne.

De son côté, Albert Lacroix, agent officiel, n’a pas caché sa déception. «Je suis déçu pour le comté, car notre candidate était la personne qui aurait pu apporter le plus pour Drummond. On croyait vraiment en Lyne. Elle a fait une campagne très énergique», a-t-il conclu.

Partager cet article