Gagnon et Paré mènent encore la charge

Gagnon et Paré mènent encore la charge

Mathieu Gagnon

Une série finale qui s’ouvrait sur la route, trois joueurs suspendus et un adversaire de qualité ruminant sa vengeance depuis un an. Tous les éléments semblaient jouer contre le Duquartier, mardi soir, à Saint-Bruno-de-Montarville.

À nouveau transportés par Mathieu Gagnon au monticule et Jonathan Paré en offensive, les Drummondvillois ont signé une victoire de 5-1 sur les Astros en lever de rideau de la finale de la Ligue de baseball senior BB de la Vallées-des-forts. Les champions en titre du circuit prennent donc l’avance 1-0 dans cette série trois-de-cinq.

Fidèles à leurs habitudes, les Tigers ont ouvert les hostilités tôt dans le match. Dès la première manche, des coups sûrs de Jonathan Paré et Jean-Christophe Bergeron ont permis à Mathieu Audet et Michaël Ramsay de croiser le marbre. Les Astros ont réduit l’écart à un point en deuxième manche, mais Jonathan Paré a aussitôt riposté avec une retentissante claque en solo au champ gauche. Les visiteurs ont ajouté deux points en septième manche.

«Après avoir pris les devants, on sentait que les Astros revenaient dans le match, mais le circuit de Paré a miné leur confiance. Ce fut un point important dans le match, parce que le momentum est revenu de notre côté», a raconté le joueur-entraîneur Mathieu Audet.

Sur la butte, le partant Mathieu Gagnon (4-0) a lancé un match complet. Bien appuyé par sa défensive, le jeune gaucher a éparpillé six coups sûrs et deux buts sur balles en sept manches. Il a également réussi cinq retraits sur des prises.

«Gagnon s’est sorti de l’eau chaude à quelques reprises. Il a élevé son jeu d’un cran chaque fois que des coureurs étaient sur les sentiers, comme en troisième manche, quand les Astros ont rempli les buts avec un seul retrait», a souligné Audet.

Dans le camp des Astros, Michel Goudreau (1-1) a permis dix coups sûrs et un but sur balles en sept manches. Le vétéran droitier a réalisé huit retraits au bâton.

«Goudreau a vraiment bien lancé, mais on a connu un de nos bons matchs en offensive. Ça augure donc bien pour la suite de la série.»

Le Duquartier était privé des services de Samuel Guilbert, Pierre-Luc Joly et Kevin Maillette, tous trois suspendus. Les deux derniers seront de retour dès le prochain match. Quant à Guilbert, il est possible qu’on ne le revoie pas du reste de la série. Le jeune voltigeur de centre a été suspendu pour cinq matchs à la suite d’un contact au marbre contre les Marlins en demi-finale. Sa cause est actuellement en appel.

«On a beaucoup de profondeur, ce qui nous permet de pallier ces absences. La présence d’Antoine Beaulieu-Roy sur le banc ce soir le prouve. C’est ce qui fait de nous une bonne équipe», a fait valoir Audet.

La série se poursuivra jeudi soir, à compter de 20 h, au Stade Jacques-Desautels. Rétabli d’une blessure et ayant remplacé Guilbert au champ centre mardi, Ramsay (0-0) obtiendra son premier départ des séries.

«Un peu comme Gagnon, Ramsay dégage beaucoup de confiance lorsqu’il est au monticule. Notre défensive devra simplement faire les jeux derrière lui», a affirmé Audet.

Le Duquartier est invaincu à ses dix dernières sorties à domicile, incluant quatre gains en séries. Son dernier revers devant ses partisans remonte au 17 juin.