Boikov de retour dans sa Russie natale

Photo de Jonathan Habashi
Par Jonathan Habashi
Boikov de retour dans sa Russie natale
Sergei Boikov lors d’un entraînement extérieur en Russie. (Photo : dynamo.ru)

HOCKEY. Sergei Boikov ne met pas une croix sur son rêve d’atteindre la Ligue nationale de hockey (LNH), mais il poursuivra désormais sa carrière dans la Ligue continentale de hockey (KHL).

Après trois campagnes dans les filiales de l’Avalanche du Colorado, Boikov a choisi de rentrer dans sa Russie natale cet été. L’ex-défenseur des Voltigeurs de Drummondville a paraphé une entente de deux saisons avec le Dynamo de Moscou, où il se plaît déjà.

«La raison principale pour laquelle j’ai quitté l’Amérique du Nord, c’est que je veux améliorer mes habiletés individuelles. La KHL, c’est une très bonne ligue pour ça. Je vais y affronter d’excellents joueurs», a expliqué Boikov dans un échange par messagerie instantanée.

Sergei Boikov (à gauche) dans l’uniforme du Dynamo. (Photo : dynamo.ru)

«Je veux sans cesse devenir meilleur, a ajouté l’athlète âgé de 23 ans. Cette saison, je veux continuer à améliorer chaque facette de mon jeu et percer le top quatre de l’équipe en défensive. Je vise de gagner la coupe Gagarine avec le Dynamo. Évidemment, la LNH demeure toujours présente dans mes pensées.»

Ayant déjà entamé son calendrier hors-concours, le Dynamo commencera sa saison régulière dès le début du mois de septembre. Fondé en 1946, le club moscovite possède une riche histoire, ayant notamment remporté le championnat de la KHL en 2012 et en 2013.

«Le Dynamo est une solide organisation avec un grand passé. Je suis honoré d’avoir la chance de jouer pour cette équipe», a commenté l’arrière 6 pieds, 2 pouces et 200 livres reconnu pour son jeu robuste et étanche en défensive, ses percutantes mises en échec ainsi que son leadership silencieux.

En couple avec la Drummondvilloise Savannah Houle, Sergei Boikov demeure toujours très attaché au Québec. «En raison de son travail, ma copine est restée à la maison, mais elle viendra me visiter en Russie cet hiver», a précisé celui qui est natif de Khabarovsk, une ville située dans l’Extrême-Orient russe, près de la frontière chinoise.

La saison dernière, Boikov a amassé 11 points (1-10) et 74 minutes de punition en 56 parties avec les Eagles du Colorado, dans la Ligue américaine. L’année précédente, une blessure à l’épaule subie lors de son premier match hors-concours en carrière dans la LNH l’avait tenu à l’écart du jeu pendant toute la saison.

À sa première campagne chez les professionnels, Boikov avait aidé les Eagles à remporter la coupe Kelly, emblème de la suprématie dans la ECHL.

Ayant disputé trois saisons dans l’uniforme des Voltigeurs entre 2013 à 2016, Boikov a été un choix de sixième ronde de  l’Avalanche en 2015.

Partager cet article