L’émailleuse Lise Bourgault-Brousseau épate le jury du CAPSQ

Photo de Erika Aubin
Par Erika Aubin
L’émailleuse Lise Bourgault-Brousseau épate le jury du CAPSQ
Au faisan doré, une œuvre de Lise Bourgault-Brousseau (Photo : gracieuseté)

ART VISUEL. Lise Bourgault-Brousseau, une émailleuse drummondvilloise, a remporté, le 20 avril dernier à Montréal, le deuxième Grand prix lors du gala du Cercle des peintres et sculpteurs du Québec (CAPSQ) pour son tableau Au faisan doré.

Cette œuvre en émail sur cuivre et cloisonné d’argent a retenu l’attention du jury pour son originalité, sa valeur esthétique et sa technique, selon Mme Bourgault-Brousseau.

«J’apprécie particulièrement cet honneur qui valorise l’art millénaire qu’est l’émail sur métal, que ce soit sur cuivre, argent ou or. C’est une technique qui exige beaucoup de minutie, de patience, un sens inné des couleurs et un amour inconditionnel pour les belles choses», s’est exprimé la récipiendaire de ce prix.

L’émaillage est un procédé de fabrication qui consiste à déposer sur un métal, ou un autre support, une couche vitreuse, transparente ou colorée, l’émail.

L’attribution de ce deuxième Grand prix lui offre l’opportunité d’exposer à trois endroits d’envergure. Le tableau gagnant sera exposé à l’Abbaye de Fontdouce, un site historique situé à Saint-Bris-des-Bois, en France. Elle exposera également deux œuvres à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et une autre au centre d’affaires Campeau Vinet Gauthier, à Laval.

Partager cet article