Gabrielle Plourde a le sentiment du devoir accompli

Gabrielle Plourde a le sentiment du devoir accompli
Gabrielle Plourde en action lors des Jeux du Canada. (Photo : gracieuseté Hockey Québec)

HOCKEY. Gabrielle Plourde revient de Red Deer avec le sentiment du devoir accompli. L’attaquante de Saint-Cyrille-de-Wendover a aidé l’équipe de hockey féminin des moins de 18 ans du Québec à décrocher la médaille d’argent aux Jeux du Canada.

Malgré une performance inspirée en finale, les Québécoises se sont avouées vaincues 2-1 au terme d’un duel chaudement disputé face à la formation hôtesse du tournoi, l’Alberta.

«On a respecté le plan de match, mais surtout, on a donné tout ce qu’on avait dans le ventre. On est déçues de la façon dont ça se termine, car on n’a pas atteint notre objectif, mais on sait aussi qu’on n’aurait pas pu en faire plus», a lancé Gabrielle Plourde, qui est de retour au Québec depuis quelques jours.

Invaincue en ronde préliminaire, l’équipe du Québec a terminé la compétition avec une fiche de cinq victoires et une seule défaite, ayant le dessus 23-9 sur ses adversaires au chapitre des buts. Après une victoire de 5-1 sur la Nouvelle-Écosse en quart de finale, la troupe de l’entraîneuse-chef Noémie Marin est venue à bout de l’Ontario 1-0 en demi-finale.

Gabrielle Plourde (à gauche). (Photo gracieuseté Hockey Québec)

«Les filles sont arrivées ici avec une idée claire de se dépasser à chaque partie, a exprimé Noémie Marin. C’est ce qu’elles ont fait. C’est dommage; le résultat n’est pas celui escompté, mais elles peuvent partir d’ici la tête haute. Elles n’ont pas lâché, elles ont joué 60 minutes et se sont données du début à la fin.»

«On formait une équipe très rapide et très intense, a renchéri Gabrielle Plourde. On était toujours les premières sur la rondelle. Chose certaine, on devait être fatigantes à affronter pour nos adversaires.»

«Ce fut une longue semaine, a continué la hockeyeuse de 17 ans. En finale, la fatigue nous a peut-être rentré dedans. Malgré tout, ce fut un bon match. L’Alberta avait une grosse équipe. Il y avait beaucoup d’intensité sur la glace et beaucoup d’ambiance dans les gradins. Ça a donné de l’énergie aux deux équipes.»

Au chapitre individuel, Plourde a inscrit un but en six matchs. «Je suis satisfaite de mon tournoi. J’ai gardé les choses simples.»

Depuis l’ajout du hockey féminin aux Jeux du Canada, le Québec revendique huit médailles en autant d’éditions. «Les Jeux, c’était vraiment une belle expérience! La chimie était incroyable dans notre équipe. Ensemble, on est allé encourager notre province dans les autres sports. C’est une expérience que tu ne vis qu’une seule fois», a raconté Gabrielle Plourde.

Notons que la formation québécoise comptait également sur Alexie Guay. La défenseure de 17 ans originaire de Magog est la sœur du capitaine des Voltigeurs de Drummondville, Nicolas Guay. «Les filles ont représenté la province avec passion et détermination. Elles nous ont fait vibrer tout au long de la compétition et ont démontré la qualité de jeu du hockey féminin québécois. Elles peuvent revenir à la maison avec la tête bien haute! Toute la province est fière», a déclaré le directeur général de Hockey Québec, Paul Ménard.

Les Titans à la défense de leur titre

Maintenant que les Jeux du Canada sont derrière elle, Gabrielle Plourde se concentre déjà sur les séries éliminatoires avec les Titans du Cégep Limoilou. Poursuivant leur tradition d’excellence, les représentantes de la Vieille capitale ont signé 21 victoires en 24 parties (21-2-1-0) au sein du circuit collégial de hockey féminin cette saison.

«On a plusieurs joueuses qui sont dominantes à toutes les positions. On est très rapides et il y a une belle chimie dans notre équipe», a affirmé Gabrielle Plourde, qui côtoie les Drummondvilloises Gabrielle David, Audrey-Anne Veillette et Laury Horion chez les Titans.

Championnes du calendrier régulier, les représentantes du Cégep Limoilou affronteront les Nordiques du Collège Lionel-Groulx (6-18-0-0) en quart de finale à compter de dimanche. Les Titans ont raflé le championnat des séries à six reprises au cours de sept dernières années. «On a hâte que ça commence! On est les favorites et on veut défendre notre titre», a lancé Gabrielle Plourde.

À sa première saison dans les rangs collégiaux, l’attaquante de cinq pieds et cinq pouces a amassé 17 points, dont 12 buts, en 20 parties. Cette récolte lui a permis de se hisser au 25e rang des pointeuses à travers le circuit. «J’ai été bien incluse dans l’équipe. Tout le monde a un rôle bien précis à jouer, tant les recrues que les vétéranes», a relaté l’athlète-étudiante en sciences humaines.

«Je suis une joueuse qui apporte beaucoup de vitesse et de momentum, a-t-elle ajouté. Je possède aussi un bon lancer.»

Déjà, Gabrielle Plourde s’est commise envers le programme des Black Bears de l’Université du Maine en vue de la saison 2021-2022. Cette équipe basée dans la ville d’Orono évolue dans la première division de la prestigieuse NCAA.

«C’est une super belle place. J’ai eu un coup de cœur quand je suis allé visiter l’université», a expliqué Gabrielle Plourde, qui disputera les deux prochaines saisons avec les Titans.

Gabrielle David, joueuse par excellence

L’attaquante drummondvilloise Gabrielle David, des Titans du Cégep Limoilou, a été nommée joueuse par excellence de la dernière saison régulière dans le circuit collégial de hockey féminin. En 24 matchs, l’athlète-étudiante de 19 ans a cumulé 59 points, dont 21 buts, ce qui lui a permis de terminer la campagne au sommet de la colonne des pointeuses du Réseau du sport étudiant du Québec.

L’or pour Laurence Blondeau

Laurence Blondeau (Photo gracieuseté)

En patinage artistique, la Drummondvilloise Laurence Blondeau a remporté la médaille d’or dans la catégorie des Olympiques spéciaux (niveau 3 féminin) lors des Jeux du Canada. La représentante du club Drummond/Saint-Cyrille a devancé la Néo-Écossaise Jessica-Lynn Cranton et la Britanno-Colombienne Molly Kane.

«Je me sentais bien sur la glace. Je suis très fière de moi», a lancé la jeune fille de 18 ans, en prenant également soin de remercier ses entraîneurs.

Rappelons que Tristan Roy (médaillé d’or en hockey masculin), Élodie Tessier (médaillée de bronze en basketball en fauteuil roulant), Gabriel Giguère (médaillé de bronze en basketball en fauteuil roulant), Sandrine Vaillancourt (double médaillée en ski acrobatique), Katherine Morin (médaillée de bronze en tennis de table) et Estéban Nadeau (boxe) ont également représenté la région de Drummondville en sol albertain.

Toutes disciplines confondues, la délégation du Québec a terminé les Jeux du Canada avec une récolte historique de 146 médailles.

Partager cet article