Estéban Nadeau : «Je ne m’en vais pas là-bas pour perdre»

Photo de Mathieu Fontaine
Par Mathieu Fontaine
Estéban Nadeau : «Je ne m’en vais pas là-bas pour perdre»
Estéban Nadeau et son entraîneur Éric Leclerc sont confiants à l’approche des Jeux du Canada. (Photo : Mathieu Fontaine)

BOXE. À quelques jours de son départ pour les Jeux du Canada, Estéban Nadeau n’a qu’une seule idée en tête : revenir au Québec avec  une médaille au cou.

«Je ne m’en vais pas là-bas pour perdre, s’est-il exclamé lors de son entrevue avec L’Express. Je sais que plusieurs défis m’attendent, mais j’ai travaillé fort et je me sens prêt.»

Ainsi, le quadruple récipiendaire des Gants dorés tentera de remporter les grands honneurs dans la catégorie des 75 kg, lors de ces Jeux du Canada qui seront présentés à Red Deer, en Alberta.

Notons qu’il en sera à une deuxième compétition nationale, lui qui avait participé au championnat canadien de boxe, en 2017. Ce faisant, il tentera de venger son échec subi par décision partagée, en finale de cet évènement, face à l’Ontarien Kyle Leon. «Honnêtement, ça été la défaite la plus crève-cœur de ma vie. Quand j’ai commencé, j’ai perdu quelques combats, mais rien ne se compare à celle-là. D’un autre côté, ça m’a forcé à travailler encore plus fort pour atteindre mes buts», a poursuivi l’athlète de 17 ans.

Toutefois, il sait que plusieurs bons boxeurs seront présents à Red Deer et que la tâche ne s’annonce pas de tout repos. «J’aurai de gros défis là-bas, c’est sûr. Il y a un boxeur qui a gagné le championnat canadien trois ans de suite. Il a déjà l’expérience des Jeux du Canada et il sera difficile à battre», avoue celui qui disputera un 100e combat amateur lors de son passage aux Jeux du Canada.

Un boxeur acharné

C’est donc avec le couteau entre les dents que Nadeau termine sa préparation au centre de combat Ultimaction de Drummondville. D’ailleurs, son entraîneur Éric Leclerc est confiant pour son protégé. «C’est une grosse compétition, mais je n’ai pas peur pour lui. Il sera bien encadré par les entraîneurs de l’équipe du Québec et je sais qu’il est capable de bien gérer la pression. Il est discipliné et il est capable de rivaliser conte n’importe quel athlète. Il va tout donner, c’est sûr», a-t-il affirmé.

Notons aussi qu’en plus de s’entraîner cinq fois par semaine dans le cadre du programme sport-études en boxe du Collège Saint-Bernard, Estéban Nadeau a récemment pris part à un camp d’entraînement spécialement organisé en vue des Jeux du Canada qui se tiendront du 15 février au 3 mars prochain. «Nous sommes allés en Tunisie en janvier dernier avec l’équipe du Québec. Nous sommes restés une semaine et demie pour nous entraîner. J’ai fait un combat contre un Tunisien et j’ai gagné, alors je suis confiant pour le début de la compétition», a conclu Nadeau, qui est reconnu comme étant un véritable travailleur acharné.

Pour terminer, notons qu’Estéban Nadeau participera aussi au  championnat canadien qui aura lieu à Victoria, en Colombie-Britannique, du 23 au 27 avril prochain.

Partager cet article