Le sentiment du devoir accompli pour Nadeau et Chauvette

Photo de Jonathan Habashi
Par Jonathan Habashi
Le sentiment du devoir accompli pour Nadeau et Chauvette
Estéban Nadeau a reçu les félicitations du boxeur professionnel Jordan Balmir et des entraîneurs drummondvillois Benoît Fleury et Éric Leclerc.

BOXE. Les Drummondvillois Estéban Nadeau et Kévin Chauvette sont revenus du championnat canadien de boxe amateur avec le sentiment du devoir accompli. L’événement s’est déroulé récemment à l’hôtel Hilton de Québec.

Chez les juvéniles, Estéban Nadeau s’est avoué vaincu par décision partagée devant l’Ontarien Kyle Leon en finale de la division des 66 kilogrammes. En demi-finale, le prometteur athlète de 15 ans s’était imposé par décision unanime sur le Néo-Écossais Matthew MacDonald à l’issue d’un combat à sens unique.

Aux yeux d’Éric Leclerc, entraîneur au sein du club Ultimaction de Drummondville, Nadeau aurait mérité un meilleur sort en finale.

«Leon était un adversaire au style très agressif. Notre plan de match était de ne pas embarquer dans les échanges coups pour coups, mais bien de boxer de façon intelligente et technique. Ce fut difficile pour Estéban, car Leon a appliqué de la pression tout au long du combat. Estéban n’a eu d’autre choix que de se bagarrer coups pour coups. Ce fut un combat très serré, mais nous méritions la victoire selon moi», a-t-il raconté.

«Le titre de champion canadien nous a filés entre les doigts. C’est une défaite qui fait très mal, mais Estéban ne se laisse pas abattre. Il veut revenir encore plus fort l’an prochain. Il est quand même deuxième au Canada», a fait remarquer Leclerc.

Plusieurs combats attendent Nadeau au cours des prochains mois. Le jeune homme vise la plus haute marche du podium lors de la coupe Imperium, un tournoi international qui se déroulera du 19 au 21 mai, à Terrebonne. Il aura ensuite l’occasion de s’exécuter devant ses proches, le 27 mai, au gymnase Ultimaction situé sur la rue Lindsay.

Chauvette fier de sa performance

Chez les seniors, Kévin Chauvette a subi la défaite face à Eric Basran, de la Colombie-Britannique, en quart de finale de la division des 56 kilogrammes. Basran a finalement été couronné champion canadien dans cette catégorie.

«J’affrontais un des tops au pays. Je ne me suis jamais battu avec un adversaire aussi bon. Il changeait de gauche à droite, comme si de rien n’était. Il cognait vraiment fort. Le gars avait de la boxe dans le corps, ça paraissait», a relaté Chauvette.

«Je suis fier de moi. Juste de m’être rendu là, c’était tout un exploit. Je vais me reprendre l’année prochaine. J’ai seulement 20 combats d’expérience et je rivalise avec des gars qui en ont 50. Je vais continuer de m’entraîner fort et de tout donner dans le gym», a ajouté l’athlète de 26 ans, qui s’entraîne au sein du club Performance de Trois-Rivières après avoir fait ses débuts au sein du club Ultimaction.

Chauvette et Nadeau s’étaient qualifiés pour le championnat national grâce à leur victoire au Défi des champions tenu plus tôt cette année à Montréal.

Des médailles aux Gants de bronze

Soulignons en terminant que deux boxeurs drummondvillois ont récemment décroché une médaille aux Gants de bronze. Tenu à Rivière-du-Loup, ce championnat provincial regroupait des boxeurs ayant disputé cinq combats et moins.

Chez les 81 kilogrammes, Willinton Ocasiones a vaincu le Montréalais Andy Sanchez en finale pour mettre la main sur la médaille d’or. Chez les 66 kilogrammes, Ibrahim Ramel a signé deux victoires avant de s’incliner face à Steve Gadoury en finale.

Ocasiones et Ramel s’entraînent au club Ultimaction, sous la supervision de l’entraîneur Yves Hamel.

Partager cet article