Le Canimex, une équipe axée sur la vitesse

Photo de Jonathan Habashi
Par Jonathan Habashi
Le Canimex, une équipe axée sur la vitesse
Alex Bourret et Dany Massé dirigent le Canimex. (Photo : archives, Ghyslain Bergeron)

HOCKEY. Après un lent départ, le Canimex midget espoir de Drummond/Bois-Francs semble avoir pris son envol en ce début de saison dans la Ligue de hockey d’excellence du Québec (LHEQ).

Après avoir échappé ses trois premiers matchs, voilà que le Canimex (4-3-0) vient de remporter ses quatre derniers affrontements. À sa dernière sortie, dimanche, à Saint-Hubert, la troupe de l’entraîneur-chef Alex Bourret s’est imposée 6-2 sur le Collège français de la Rive-Sud (0-8-0).

«En début de saison, c’était un peu plus difficile pour nous. Il faut dire qu’on ne pouvait pas pratiquer à l’Olympia Yvan-Cournoyer en raison des travaux de rénovation. Mais dernièrement, je suis plus satisfait de la façon dont on joue», a commenté Alex Bourret.

Particulièrement solide en défensive, le Canimex n’a alloué que deux buts par match en moyenne jusqu’ici cette saison, ce qui le place parmi les meilleures formations de la LHEQ.

«Défensivement, on ne donne pas grand-chose à nos adversaires. Offensivement, c’est un peu plus difficile. On a bâti une équipe axée sur la vitesse. Au camp, on s’est concentré à choisir les meilleurs patineurs. Mais comme ce sont des jeunes de 15 ou 16 ans, on doit répéter beaucoup de choses. Dernièrement, les jeunes commencent à croire en ce qu’on dit. Ils voient les résultats positifs, alors c’est motivant pour eux», a expliqué Alex Bourret.

Pour une deuxième année consécutive, le Canimex sera l’hôte du premier tournoi de la saison dans le circuit midget espoir, du 22 au 25 novembre. Les 25 équipes de la LHEQ seront en action sur les patinoires de l’Olympia Yvan-Cournoyer et du Centre Marcel-Dionne. L’an dernier, le Canimex avait été éliminé en quart de finale.

«Dans notre ligue, il n’y a pas de séries éliminatoires à proprement parler. Les trois tournois deviennent donc très importants. Notre objectif, c’est d’en gagner un cette saison. Évidemment, celui de Drummondville est spécial. C’est une occasion de jouer devant nos proches et nos amis. C’est une motivation supplémentaire. On veut bien performer, mais au-delà des résultats, on veut en venir à avoir un bon jeu d’ensemble», a affirmé Alex Bourret.

Le tournoi de hockey midget espoir aura lieu du 22 au 25 novembre, à Drummondville. (Photo d’archives, Ghyslain Bergeron)

«Un tournoi, ça représente beaucoup de matchs en peu de jours. Comme coach, je commence à avoir un peu plus d’expérience, alors je vais gérer la fatigue de nos joueurs. J’offre déjà quelques journées de congé ici et là. Je ne veux pas qu’on arrive en novembre et que notre équipe soit déjà brûlée», a ajouté l’ex-hockeyeur professionnel natif de Saint-Guillaume.

À sa deuxième saison comme pilote du Canimex, Bourret est à nouveau appuyé par Dany Massé derrière le banc. François Pellerin complète le personnel hockey en tant que responsable du conditionnement physique des joueurs. «Chacun a ses forces. Dany est excellent avec le tableau pour expliquer les tactiques aux gars. On se complète bien», a souligné Bourret, qui se décrit comme un entraîneur très exigeant, mais juste avec ses joueurs.

Au chapitre individuel, les attaquants Wylen Bourque (2-5) et Hunter Mastine (5-2) dominent leurs coéquipiers avec une récolte de sept points. Originaire de Plessisville, le premier est le frère de Mavrik Bourque, choix de première ronde (troisième rang au total) des Cataractes de Shawinigan au dernier repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

«Wylen représente une belle surprise jusqu’ici. Ces dernières années, il jouait dans le BB ou le CC, mais il a vu son frère aller et il a attrapé la piqûre. Dans l’ensemble de son jeu, il est dans une classe à part. Il est petit, mais il est tellement intelligent et rapide. Sa vision du jeu va lui permettre d’être repêché dans la LHJMQ», a affirmé Alex Bourret.

Devant le filet, Mathis Dorcal-Madore attire également l’attention. Le gardien natif des Bois-Francs affiche une moyenne de buts alloués de 1,75. «C’est une autre belle surprise. Jusqu’ici, il nous a sauvés à quelques reprises avec de gros arrêts», a souligné Bourret.

Au total, le Canimex compte sur huit joueurs de la grande région de Drummondville, soit le gardien Drew Morin, les défenseurs Thomas Frost, Elliot Gauthier et Isaac Cyr-Thibeault ainsi que les attaquants Mavrick Melançon, Guillaume Fontaine, Mathis St-Laurent et Hunter Mastine.

Après avoir reçu les Corsaires de Pointe-Lévy (4-4-1), samedi soir, à Kingsey Falls, le Canimex accueillera les Harfangs de l’école du Triolet (8-0-0), dimanche soir, à l’Olympia Yvan-Cournoyer.

«Ce sont deux bons défis qui nous attendent en fin de semaine. C’est un bon test qui va nous permettre de voir où on se situe dans cette ligue», a affirmé Bourret, qui a pris soin de souligner l’implication de Dave Beaunoyer et Daniel Dicaire dans l’organisation des Cascades de Drummond/Bois-Francs.

«Dave et Daniel ont pris les choses en charge pour permettre à la structure de rester en vie. L’an dernier, on manquait souvent de réponses à nos questions. Cette année, l’organisation est plus sérieuse. On se sent choyés» a-t-il conclu.

Partager cet article