Peu d’impact à prévoir pour les chantiers municipaux

Photo de Marilyne Demers
Par Marilyne Demers
Peu d’impact à prévoir pour les chantiers municipaux
Les travaux de voirie sont prévus à la mi-mai. (Photo : Archives )

ÉCONOMIE. Avec la reprise des activités du secteur de la construction le 11 mai, la Ville de Drummondville prévoit peu d’impact pour ses chantiers.

«Normalement, la majorité de nos grands chantiers de génie civil estivaux débutent à la mi-mai. Ça ne causera donc à peu près pas d’inconvénient. Les projets qui doivent débuter en mai devraient être complétés à la fin de l’année 2020», estime le directeur général de la Ville de Drummondville, Francis Adam.

Francis Adam, directeur général de la Ville de Drummondville.

Il reste encore à déterminer si les mesures de distanciation sociale émises par le gouvernement du Québec auront un impact sur les délais des projets. «Nous aurons des réunions de démarrage de projet avec les entrepreneurs, ce sera à clarifier pour chacun des projets», fait-il savoir.

Pour le moment, seule la construction du futur centre sportif Girardin, qui devait débuter au début du mois d’avril, pourrait forcer la Ville à revoir son échéancier. Son ouverture est prévue à l’automne 2021.

Comme la réouverture des chaînes d’approvisionnement de l’industrie est aussi prévue le 11 mai, la fourniture des matériaux ne devrait pas causer de problème. «Par exemple, les usines de production de pavage à Drummondville nous ont confirmé que la production reprendra incessamment. On pourra effectuer le pavage des rues», indique Francis Adam.

Par ailleurs, rappelons que la Ville de Drummondville a élaboré des scénarios évolutifs pour limiter les impacts financiers liés à la COVID-19 sur l’appareil municipal. «On doit les mettre à jour début mai», précise-t-il.

Les détails seront dévoilés au courant du mois de mai.

Partager cet article