Saint-Pie-de-Guire : une année axée sur la sécurité civile

Jean-Claude Bonneau
Saint-Pie-de-Guire : une année axée sur la sécurité civile
Benoit Bourque. (Photo : Ghyslain Bergeron)

REVUE DE L’ANNÉE. L’année 2019 a été somme toute assez tranquille à Saint-Pie-de-Guire. Toutefois, comme le laissait entendre le maire Benoît Bourque, plusieurs dossiers ont tout de même été réglés. En fait, 2019 aura été marquée sous le signe de la «sécurité des citoyens» dans cette petite municipalité située aux limites de la MRC de Drummond.

«Lorsque nous avions préparé notre liste de projets pour 2019, ce qui ressortait c’était que la municipalité devait se doter d’un plan d’urgence en identifiant et en aménageant un local qui pourrait accueillir les citoyens en cas de sinistre et en se munissant d’un système de communication pour informer les résidents. Bonne nouvelle, tout ça a été fait au cours des douze derniers mois», mentionne M. Bourque.

Il fallait se conformer
Pour Benoît Bourque, la sécurité des citoyens étaient donc une priorité pour la dernière année.

«Nous avons adopté notre plan de sécurité civile de façon à être conforme aux normes du ministère. À l’intérieur de ce plan, il fallait cibler un endroit pour accueillir les gens en cas de sinistre. Nous avons donc apporté des améliorations à notre chalet des loisirs pour en faire un centre de dépannage. Maintenant, nous avons un plan A avec notre chalet des loisirs et un plan B avec notre centre communautaire et notre église. Donc, les citoyens pourront dorénavant être accueillis dans des centres très sécuritaires en cas de sinistre.

Saint-Pie-de-Guire s’est aussi équipée d’un système d’alerte municipale en cas d’urgence. Il s’agit d’un système de communication auquel les gens peuvent adhérer depuis le début de l’année. Jusqu’à présent, près de 35% de la population y a adhéré. On a vécu une première expérience en novembre et tout a bien fonctionné. Les gens qui s’étaient inscrits au système ont pu être rejoints par courriel, par texto, par cellulaire ou par le téléphone à la maison. En début 2020, il faudra faire une campagne pour inviter ceux et celles qui ne se sont pas encore inscrits à le faire le plus rapidement possible. Il est important que les gens adhèrent à ce système et s’il faut faire du porte à porte, nous allons le faire», soutient le premier magistrat.

Deux autres dossiers ont également retenu l’attention des élus, soit celui du développement résidentiel et celui de la fibre optique.

Concernant le développement résidentiel, Saint-Pie-de-Guire n’a pratiquement plus de terrains pour la construction. La municipalité a donc mandaté un urbaniste pour préparer en profondeur un dossier qui sera présenté sous peu à la CPTAQ. «On espère que notre demande sera prise en considération et qu’il sera possible d’aller de l’avant en 2020 avec ce dossier», laisse entendre le maire.

Pour ce qui est de la fibre optique, le projet de la MRC ayant avorté, la municipalité a entamé des négociations avec Cooptel et on demeure très positif pour 2020.

Au niveau de la voirie, des travaux de pavage ont été réalisés sur le 13e Rang Est, en plus de réparer un ponceau et une traverse.

Le maire Bourque a également tenu à rappelé que les citoyens étaient très engagés lors des activités annuelles de la municipalité, particulièrement à l’occasion de la Fête du Village en août et de l’activité Plaisirs d’hiver.

Pour la prochaine année
Pour la prochaine année, Benoît Bourque a stipulé que les priorités de son conseil toucheront trois secteurs : l’aqueduc, les égouts et la voirie.

-Saint-Pie-de-Guire espère obtenir de bonnes subventions du Programme TECQ, soit le Programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec. «Au début de janvier, nous serons en mesure de faire une programmation pour les années à venir. On a d’importants travaux à faire au cours des trois ou quatre prochaines années et il faut aller chercher les argents nécessaires pour les réaliser», renchérit le maire.

-Saint-Pie reconduira son entente avec Saint-Edmond concernant un coordonnateur en loisirs.

-Finalement, on se croise les doigts pour qu’en 2020, les résidences de Saint-Pie-de-Guire aient toutes accès à la fibre optique.

Partager cet article