Alexandre Cusson se dit en «réflexion»

Photo de Lise Tremblay
Par Lise Tremblay
Alexandre Cusson se dit en «réflexion»
(Photo : Archives - Ghyslain Bergeron)

POLITIQUE. Le maire de Drummondville, Alexandre Cusson, a remis cet après-midi sa démission à titre de président de l’Union des municipalités du Québec, un poste qu’il occupait depuis novembre 2017.

Alexandre Cusson explique qu’il entreprendra une réflexion sérieuse quant à la possibilité de se porter candidat à la direction du Parti libéral du Québec (PLQ).

«À la fin du mois d’octobre, considérant que plusieurs personnes m’encourageaient à le faire, j’ai accepté de faire une réflexion sérieuse quant à la possibilité de me porter candidat à la direction du PLQ, indique-t-il. Je suis maire d’une ville où la pénurie de main d’œuvre menace la croissance économique. Comme président de l’UMQ, j’ai fait deux tournées du Québec qui m’ont permis de constater que cet enjeu demeure prioritaire pour l’ensemble du Québec. Les événements des derniers jours et l’attitude du gouvernement caquiste dans ce dossier me préoccupent au plus haut point. Cette pénurie frappe les entreprises, mais elle a également des conséquences importantes dans le milieu socio-communautaire.

Dans ce contexte, et considérant l’importance pour une association comme l’UMQ de conserver toute son objectivité, j’ai remis ma démission comme président et membre du conseil d’administration. Au cours des prochains jours, je poursuivrai donc mes consultations en vue de rendre une décision finale éclairée que j’annoncerai une fois qu’elle sera prise.»

M. Cusson ajoute qu’il ne fera aucun autre commentaire.

Dans un communiqué de presse de l’UMQ transmis aux médias, M. Cusson précise néanmoins :

«J’ai vécu deux années passionnantes comme président de l’UMQ qui ont culminé avec la signature d’un pacte fiscal dont les municipalités du Québec peuvent être fières. La pertinence et l’argumentaire que nous avions développé depuis janvier 2018 nous ont ouvert la voie vers ce gain historique que représente le partage inconditionnel de la croissance des revenus de la TVQ.»

La mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy, assumera les fonctions de présidente intérimaire jusqu’à l’élection d’une nouvelle présidente ou d’un nouveau président en mai prochain, lors des assises annuelles de l’UMQ.

Précisons que l’ancienne ministre Dominique Anglade est jusqu’à présent la seule candidate officiellement en lice pour le trône libéral.

Le prochain chef du PLQ sera connu en mai 2020.

Alexandre Cusson demeurera maire de Drummondville durant cette période de réflexion. Selon nos informations, il pourrait d’ailleurs conserver ses fonctions jusqu’à ce qu’il soit élu officiellement député à l’Assemblée nationale.

Partager cet article