La vraie vie se passe en camping

Photo de Lise Tremblay
Par Lise Tremblay
La vraie vie se passe en camping
Le camping étant une affaire de famille, il est géré par Roger Labranche ainsi que par sa fille Cathy et sa femme Pierrette Champagne. Raymond Timmons est copropriétaire des lieux. (Photo : Ghyslain Bergeron)

TOURISME. Certains choisissent d’acheter un billet d’avion pour découvrir le monde; d’autres préfèrent réserver un emplacement de camping pour découvrir leurs voisins et développer des amitiés sincères. Alors qu’on a tendance à penser que la vie en camping est synonyme de roulottes, de gougounes et de guimauves grillées, elle permet avant tout de renouer avec les mots entraide, communauté et petits plaisirs.

Depuis qu’il gère le camping Plage des Sources situé dans la municipalité de Wickham, Roger Labranche en a rencontré des gens. Des petits. Des grands. Des jeunes, mais aussi des personnes très âgées. Il a d’ailleurs pris soin de présenter à L’Express  quelques fidèles clients durant un tour guidé en voiturette de golf.

La vie de camping. (Photo Ghyslain Bergeron)

«Ici, je suis comme un popa. C’est tout mon petit monde que vous voyez là! Les gens viennent de partout à mon camping, car ici, c’est vraiment la famille qui est au centre de nos activités. 90 % de ma clientèle habite à l’extérieur de la MRC de Drummond», met en contexte le sympathique propriétaire.

De nombreuses personnes vivent en appartement ou en condo, mais «déménagent» dans leur roulotte dès l’arrivée des belles journées d’été, comme Diane Lacasse, une dame originaire de Drummondville qui vit dans un condominium dans la région de Saint-Hyacinthe.

«Je fais du camping depuis dix ans. J’aime la vie sociale que j’y trouve. On n’est jamais seul ici et on ne s’ennuie pas. L’hiver, je le passe à la maison, mais dès qu’il commence à faire beau, on arrive à Wickham. C’est une autre vie pour nous… une belle vie! Vous savez, je connais tout le monde ici», exprime-t-elle.

Photo Ghyslain Bergeron

Une autre campeuse rencontrée alors qu’elle s’affairait à entretenir les fleurs devant sa roulotte, Sylvie Ares, affirme avoir toujours très hâte que les flocons de neige disparaissent pour être en mesure de retrouver ses amis. «Je vis en appartement à Acton Vale et je travaille à Roxton Pond. Ici, c’est ma maison. L’hiver, je viens faire mon tour avec mes raquettes aux pieds. C’est toujours trop long. J’aime être entourée et aider les gens. Il n’est pas rare de voir des gens s’entraider ici. D’ailleurs, dernièrement, une famille a acheté une roulotte qui était à vendre et on s’est mis à plusieurs pour la nettoyer», souligne-t-elle.

Le Camping Plage des Sources met à la disposition des passionnés de vie en plein air 726 emplacements de camping, une piscine chauffée, un lac, des glissades d’eau, un parc de planche à roulettes, des terrains de pétanque, de fer et de mini-golf, pour ne nommer que ces activités.

La plage du camping. (Photo Ghyslain Bergeron)

Depuis que M. Labranche a acquis le vaste terrain de camping, beaucoup de rénovations ont été apportées, à commencer par la construction en 2011 d’un bâtiment permettant la tenue d’activités culturelles, l’aménagement de jeux d’eau pour distraire les enfants ainsi qu’une usine de traitement des eaux usées qui, à elle seule, a engendré un investissement d’un million de dollars.

«J’ai acheté le camping en 2006. Je louais un emplacement ici avec des amis et j’ai eu cette opportunité d’acquérir les lieux après avoir vendu une entreprise dans le domaine du transport. J’ai toujours aimé le camping. J’ai eu ma première roulotte à l’âge de 17 ans. J’aime être entouré et voir le camping bien plein. Mon principal défi est de rendre le séjour des gens le plus confortable possible», a précisé M. Labranche, 64 ans.

Le camping n’a pas d’âge

Une dame de 99 ans faisait du camping jusqu’à tout récemment à Wickham. «Je ne sais pas si elle va venir cet été… mais elle me disait toujours qu’elle venait chercher ses vitamines pour l’aider à passer à travers le prochain hiver. Ça me faisait sourire», a-t-il raconté, toujours durant le tour guidé du vaste site.

Et il y a cette autre dame âgée, en deuil de son mari, qui avait signifié vouloir vendre la roulotte pour demeurer dans la maison familiale été comme hiver.

Photo Ghyslain Bergeron

«Quand j’ai su ça, je l’ai appelée pour lui demander de revenir. On était tous là pour elle. Je l’ai convaincu de ne pas rester chez elle à pleurer son mari, mais à venir voir ses amis. Elle n’a jamais regretté son choix. Elle se porte beaucoup mieux», a ajouté M. Labranche.

«Ici, je suis le curé, l’agent d’immeuble, l’organisateur et parfois même le confident», résume-t-il dans un éclat de rire.

Le Camping Plage des Sources est situé sur la route 139 à Wickham. Roger Labranche et Raymond Timmons sont les propriétaires.

Code d’éthique du campeur

Le code d’éthique du campeur est basé sur des valeurs compatibles avec le camping comme le partage, la sécurité, le sens des responsabilités et la protection de l’environnement. Ainsi, entre campeurs :

  • Limitez le bruit provenant de votre campement. Évitez de faire jouer de la musique à tue-tête et respectez le couvre-feu.
  • Entretenez des relations de camaraderie avec les autres campeurs tout en restant respectueux de leur intimité.
  • Si un problème se présente, discutez-en calmement avec les autres campeurs ou avec les employés du terrain de camping. Tentez d’arriver à un compromis juste.
  • Réutilisez et récupérez au quotidien; même en camping, c’est possible!
  • Recyclez et compostez dans les terrains de camping qui vous offrent ces options.
  • Cuisinez à partir d’ingrédients peu ou pas transformés; c’est meilleur pour votre santé et celle de l’environnement.
  • À cause de la pollution que cela cause, n’allumez pas de feu de camp tous les jours. Quand vous en allumez un, invitez les amis et les voisins à en profiter! (Source : www.campingQuébec.com)
Partager cet article