Houle se sacrifie et perce le top 20

Houle se sacrifie et perce le top 20
Hugo Houle (Photo : gracieuseté)

CYCLISME SUR ROUTE. Hugo Houle a connu une excellente course, lundi, en prenant le 17e rang de la deuxième étape du Paris-Nice.

Malgré un incident survenu à un coéquipier à une cinquantaine de kilomètres de l’arrivée, le membre de l’équipe Astana a terminé à seulement 5 secondes du gagnant, le Néerlandais Dylan Groenewegen.

«Ç’a été une bonne journée pour moi! J’ai été dans le groupe de tête tout au long de la course et l’équipe obtient un autre bon résultat», a affirmé Houle à la suite de cette épreuve de 165,5 km qui s’est conclue à Bellegarde.

Tout au long de la journée, le cycliste de Sainte-Perpétue avait pour mandat d’aider son coéquipier espagnol Luis León Sanchez à conserver sa place dans le peloton de tête, tâche qui n’a pas été de tout repos.

«Tout allait bien jusqu’à ce que Luis ait une crevaison à près de 50 kilomètres de l’arrivée. On a dû travailler fort pour revenir avec les meneurs. Ça nous a coûté du temps et de l’énergie, mais nous y sommes parvenus.»

Houle n’a d’ailleurs pas hésité à se sacrifier pour son équipe, ce qui a permis à Sanchez de participer au sprint final et de conclure l’étape au sixième échelon.

«Quand Luis a été retardé, je me suis retrouvé seul de mon équipe dans le groupe de tête, mais on m’a demandé de me relever et d’attendre mon coéquipier. C’est sûr que c’est un peu décevant, mais la priorité reste toujours le classement général. Je me suis sacrifié pour Luis et nous sommes revenus devant à une dizaine de kilomètres de l’arrivée. Mes efforts ont aidé l’équipe et j’ai prouvé que je suis un coureur constant», a expliqué l’athlète de 28 ans dans une entrevue accordée à l’agence Sportcom.

Après deux étapes, c’est Groenewegen qui est meneur au classement général. Houle (+ 25 secondes) occupe le 19e rang, lui qui s’était classé en 21e place la veille.

Celui-ci sera de retour sur les routes françaises dès mardi avec la présentation de la troisième étape du Paris-Nice. Les cyclistes parcourront alors les 200 kilomètres qui séparent Cepoy et Moulins.

Partager cet article