Une 50e victoire pour les Voltigeurs

Photo de Jonathan Habashi
Par Jonathan Habashi
Une 50e victoire pour les Voltigeurs
En renversant les Olympiques 7-0, dimanche, devant leurs partisans, les Voltigeurs ont signé une 50e victoire en 65 matchs cette saison. (Photo : Ghyslain Bergeron)

HOCKEY. Pour la troisième fois en 37 ans d’histoire, les Voltigeurs ont atteint le cap des 50 victoires en une saison. La formation drummondvilloise a aisément défait les Olympiques de Gatineau par le pointage de 7-0, dimanche, devant quelque 2500 spectateurs réunis au Centre Marcel-Dionne.

Moins de 48 heures après leur victoire émotive face aux Huskies de Rouyn-Noranda, les Rouges ont rapidement pris les commandes de la situation. Maxime Comtois a ouvert le pointage dès la 33e seconde de jeu, aidant les siens à se forger une avance de 4-0 dès le premier vingt. Le reste de la rencontre a semblé une balade dans le parc pour la troisième puissance de la Ligue canadienne de hockey.

Félix Lauzon devant le filet de Creed Jones. (Photo : Ghyslain Bergeron)

«Après notre match contre les Huskies, on voulait éviter de connaître une baisse de régime. On voulait que les gars attaquent le match d’aujourd’hui avec le même état d’esprit. On peut dire mission réussie», a lancé Steve Hartley en entrevue d’après-match.

«Je n’avais pas de craintes, parce que je crois en nos joueurs, a poursuivi le pilote des Voltigeurs. J’aime la maturité dont ils font preuve dernièrement. Depuis deux matchs, je sens que l’équipe est passée en mode séries.»

Particulièrement efficaces en zone neutre, où ils ont provoqué de nombreux revirements, les Voltigeurs n’ont accordé que des miettes à l’attaque des Olympiques (23-36-4-2). N’ayant fait face qu’à 14 tirs, dont seulement deux en troisième période, le gardien Anthony Morrone a obtenu son deuxième blanchissage cette saison.

«Morrone répond très bien à l’appel présentement, mais il n’est pas le seul. On a plusieurs joueurs qui ont élevé leur niveau de jeu dernièrement, a fait remarquer Hartley. Je pense au jeune Charles-Édouard Drouin, qui a saisi l’opportunité qui était devant lui. De la façon dont il joue présentement, il sera dur à sortir de l’alignement. C’est la même chose pour Jarrett Baker, qui a profité des absences en défensive pour se faire valoir.»

Les Voltigeurs ont dirigé 42 rondelles vers le filet adverse. Ayant cédé six buts sur 24 lancers durant les 40 premières minutes de jeu, Creed Jones a été remplacé par Rémi Poirier au troisième engagement.

Comtois : «De l’adversité qui fait grandir»

Après avoir encaissé deux défaites en trois matchs, voilà que les Voltigeurs ont rebondi avec deux performances convaincantes durant cet avant-dernier week-end de la saison régulière.

Maxime Comtois (Photo : Ghyslain Bergeron)

«Notre équipe a connu de durs moments la semaine dernière. C’était la première fois qu’on faisait face à autant d’adversité, mais ça nous a permis de grandir en tant qu’équipe. On constate que quand on joue de la bonne manière, à l’intérieur de notre identité, on devient durs à battre», a commenté Maxime Comtois.

«Les Olympiques, c’est une équipe qu’on pourrait affronter en première ronde, a ajouté l’attaquant de 19 ans. On voulait donc sortir en force et bâtir sur ce match en vue des séries.»

Après une célébration intense suivant le triomphe contre les Huskies, ce qui aura fait réagir certains partisans sur les médias sociaux, les joueurs des Voltigeurs ont souligné cette victoire de façon beaucoup plus sobre.

«Vendredi soir, il y avait beaucoup d’émotions dans l’air. On voulait vraiment les battre pour mettre fin à leur séquence record. Pour nous, c’était une célébration comme les autres. On a prouvé ce soir qu’on est capable de tourner la page rapidement», a expliqué Comtois.

Les Voltigeurs (50-12-2-1) clôtureront leur saison régulière en disputant trois matchs cette semaine. Après des arrêts à Chicoutimi, mercredi soir, et à Québec, vendredi soir, ils recevront le Phoenix, samedi après-midi. Une seule victoire leur permettrait de s’assurer de la deuxième position au classement général de la LHJMQ.

«On veut s’assurer de cette deuxième position pour avoir l’avantage de la glace le plus longtemps possible. On veut aussi continuer de jouer en mode séries. Ce n’est pas le temps de prendre de mauvaises habitudes», a fait valoir Steve Hartley.

«En ce qui concerne nos blessés, on va jouer de prudence. Ce n’est rien de majeur, mais ça ne servirait à rien de les faire revenir prématurément.»

Le fil du match

Anthony Morrone (Photo : Ghyslain Bergeron)

Fidèles à leurs habitudes devant leurs partisans, les Voltigeurs ont frappé vite et fort en début de match. Après avoir vu Maxime Comtois ouvrir le pointage dès la 33e seconde de jeu en complétant une passe de Nicolas Guay, Pavel Koltygin a doublé l’avance des siens en faisant dévier un tir de Gregor MacLeod en avantage numérique.

Quelques minutes plus tard, Charles-Édouard Drouin a battu la défensive des Olympiques de vitesse pour porter la marque à 3-0. En fin d’engagement, Anthony Morrone a frustré Gabriel Bilodeau. Sur la relance, MacLeod a déculotté Creed Jones à l’aide d’une spectaculaire feinte du revers.

En deuxième période, MacLeod a poursuivi sa solide journée de travail en déjouant Jones pour une deuxième fois, atteignant ainsi le plateau des 35 buts cette saison. En fin d’engagement, Brandon Skubel a porté la marque à 6-0 lorsqu’habilement repéré par Joseph Veleno devant le filet.

Au dernier tiers, Koltygin a provoqué un revirement à la ligne bleue des Olympiques pour s’échapper et porter la marque à 7-0 avec son 25e but cette saison.

Bloc-notes…

Cédric Desruisseaux a pris la place de Nicholas Girouard dans l’alignement des Voltigeurs… Les joueurs affiliés Charles-Antoine Élément et Samuel Fournier étaient en uniforme pour un deuxième match consécutif… Les Rouges étaient à nouveau privés des services d’Olivier Rodrigue (aine), Nicolas Beaudin (commotion cérébrale) et Michal Ivan (études) pour cette rencontre… Mathieu Charlebois, du Drakkar de Baie-Comeau, a été suspendu quatre matchs par le comité de discipline de la LHJMQ en raison du coup à la tête qu’il a assené à Nicolas Beaudin… Les Voltigeurs ont signé quatre victoires en six parties contre les Olympiques cette saison…

Meilleures saisons dans l’histoire des Voltigeurs

  • 2008-2009 : 54 victoires
  • 2009-2010 : 51 victoires
  • 2018-2019 (avec 3 matchs à jouer) : 50 victoires
Partager cet article