Kaylen Gauthier poursuit son rêve

Photo de Mathieu Fontaine
Par Mathieu Fontaine
Kaylen Gauthier poursuit son rêve
Kaylen Gauthier affiche un différentiel de + 17, ce qui lui procure le quatrième rang à ce chapitre dans la LHMAAAQ. (Photo : La Gang des Multis)

HOCKEY. Repêché en septième ronde (111e au total) par les Voltigeurs de Drummondville l’été dernier, Kaylen Gauthier est déterminé à atteindre les plus hauts niveaux. Après un passage fructueux avec les Sénateurs du Collège Saint-Bernard, le défenseur de 16 ans porte maintenant les couleurs des Cantonniers de Magog.

Avec un début de saison fulgurant, son équipe occupe présentement le deuxième rang du circuit Baillairgé. Selon Gauthier, la chimie joue pour beaucoup dans les succès des Cantonniers.  «La dynamique avec les gars est incroyable! Nous avons un groupe homogène et on ne peut pas vraiment demander mieux», confie l’arrière drummondvillois.

À sa première campagne dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ), Kaylen Gauthier avoue qu’il a dû s’ajuster à la vitesse du jeu qu’offre ce circuit. «La plus grande différence dans le midget AAA, c’est la vitesse du jeu. Tu n’as pas de temps pour penser, tu dois exécuter rapidement, sinon tu te fais prendre», affirme celui qui a récolté un but et six passes depuis le début de la saison.

À sa deuxième année d’éligibilité, Gauthier a décidé de faire le saut dans la LHMAAAQ pour une raison précise : remporter les grands honneurs. «Je suis venu à Magog pour gagner. Je suis conscient que le calibre va me permettre de mieux me préparer pour la LHJMQ, mais mon but ultime, c’est de gagner», assure-t-il.

À l’instar de son coéquipier Édouard Cournoyer, Kaylen Gauthier profite du système de Félix Potvin pour améliorer des aspects de son jeu. «Au début, j’ai dû apprendre à jouer dans le système, mais après quelques semaines, je m’y suis habitué. Je veux améliorer mon jeu offensif et on me permet de supporter l’attaque davantage, ce que je faisais rarement avant», confirme le fils de l’ex-joueur de la LNH, Denis Gauthier.

 L’heure des sacrifices

Adepte du baseball depuis son enfance, Kaylen Gauthier a terminé sa deuxième campagne complète au niveau midget AAA avec les Faucons RHS de l’Estrie/Richelieu-Yamaska avant de joindre les rangs de Cantonniers de Magog. «J’ai toujours voulu faire le baseball et le hockey en même temps. Je pense que plus on fait de sports, mieux c’est, lance Gauthier. Je me suis entraîné au baseball et au hockey presque tous les jours cet été. Souvent, j’étais au terrain (de baseball), au gymnase et à l’aréna de 7 h le matin jusqu’à 7 h le soir. Il faut faire des sacrifices!», ajoute-t-il.

Questionné à savoir s’il allait continuer à pratiquer les deux sports au niveau élite, Kaylen Gauthier admet qu’il sera impossible de poursuivre cette cadence. «Je veux jouer avec les Voltigeurs de Drummondville et je pense que c’était l’heure de faire un choix. Le baseball m’a beaucoup apporté, mais je vais continuer ma carrière au hockey», conclut-il.

Après avoir subi un revers de 4 à 1 face aux Estacades de Trois-Rivières mercredi soir dernier, les Cantonniers de Magog affichent maintenant un dossier de 13 victoires et trois défaites, dont deux en prolongation.

La troupe de Félix Potvin tentera de rebondir sur la route cette fin de semaine, en disputant un match face aux Riverains du Collège Charles-Lemoyne, vendredi, dès 19 h 30.

 

 

 

 

Partager cet article