Julien Proulx entre en scène

Julien Proulx entre en scène
Julien Proulx

MUSIQUE. L’entrée en scène du nouveau chef et directeur artistique de l’Orchestre symphonique de Drummondville, Julien Proulx, se fera sous une brise de romantisme et teintée d’une touche théâtrale.

«Une première saison est une saison de rencontre avec le public, mais aussi, pour moi, une rencontre avec les musiciens. On va apprendre, tout au long de l’année, à travailler ensemble», indique M. Proulx. D’ailleurs, la programmation 2014-2015 se tiendra sous le thème «Le chef entre en scène».

Pour son introduction dans l’univers drummondvillois, il a puisé, dans le cœur du répertoire symphonique, des pièces qui permettront, à lui et aux musiciens, d’apprendre à se connaître tout en douceur.

«Cette musique romantique nous permet d’aller chercher toute la capacité sonore de l’orchestre, de jouer à fond, de se découvrir et d’exploiter toute la palette de l’orchestre», indique Julien Proulx.

Le nouveau chef compare les œuvres musicales à des contes. Il estime que son travail est de décortiquer chaque pièce pour ensuite en ressortir les subtilités et ainsi aider le public à mieux la comprendre.

«La venue d’un nouveau chef veut dire beaucoup de rafraîchissement, du renouveau et beaucoup de surprises. Je suis ravi de la tournure qu’on prend», commente le président du conseil d’administration, Richard Voyer.

Celui-ci ajoute que l’orchestre tentera de recruter des bénévoles cette année afin de donner un coup de main à l’organisation, notamment pour la vente de billets.

 

GRANDS CONCERTS CANIMEX

 

Masques et Bergamasques

Jeudi 16 octobre

La musique exquise de Debussy côtoiera l’exubérance de Dvorak et la puissance de Ralph Vaughan Williams.

 

Noël à l’opéra

Mardi 9 décembre

Découverte d’un compositeur moins connu mais très prolifique, le Britannique Samuel Coleridge-Taylor. Le baryton Étienne Dupuis prêtera sa voix à l’opéra et aux airs de Noël tandis qu’une touche de Mozart, la célèbre «Ouverture de la flûte enchantée», égaiera ce concert par la luminosité de son inspiration.

 

Nouvelle perspective

Jeudi 19 février 2015

Sous le signe de l’innovation, avec l’introduction d’éléments visuels (projections et effets de lumières) et narratifs qui s’ajouteront à des bijoux musicaux qui seront autant de découvertes exaltantes pour le public. La comédienne Catherine Sénart jouera le rôle de la narratrice.

 

Triple concerto

Jeudi 26 mars 2015

Ce concert renouera avec la tradition classique. Après la «Suite St-Paul» de Gustav Holst, trois jeunes solistes, Justin Lamy, violoniste, David Bordeleau, violoncelliste, et Carl-Mathieu Néher, pianiste, uniront leurs talents et feront vibrer le public avec l’interprétation du «Triple concerto» de Beethoven. En deuxième partie, le concert affirmera son intention classique avec la présentation de la «Symphonie no. 104 Londres» de Joseph Haydn, une œuvre de grande maturité de celui qu’on identifie comme le père de la symphonie.

 

Création concertante

Jeudi 23 avril 2015

En première mondiale, Marc Bélanger, compositeur et chef fondateur de l’OSD, présentera son «Concerto pour harpe» avec la soliste Valérie Milot. La «Sinfonietta» du compositeur anglais Lennox Berkeley suivra, qui sera certes une découverte pour plusieurs. La soirée se terminera avec la «Symphonie no. 1» de Johannes Brahms.

Partager cet article