Un 2e projet-pilote attribué à des Chênes

Un 2e projet-pilote attribué à des Chênes

Johanne Lachapelle

DRUMMOND. Fort du succès d’un premier projet-pilote accordé à la Commission scolaire des Chênes (CSDC), le comité sectoriel de main-d’œuvre de la métallurgie du Québec (CSMO-M) revient à la charge en confiant à l’organisme drummondvillois la «phase deux» de son projet de compétences essentielles.

Le CSMO-M, disons-le, est une organisation paritaire à but non lucratif qui regroupe des représentants d’entreprises et de syndicats de travailleurs de l’industrie métallurgique de première transformation.

Ses interventions, comme il est indiqué dans un communiqué émanant du Services aux entreprises de la CSDC, se situent principalement au niveau de la recherche et de la mise en œuvre d’outils visant la formation de la main-d’œuvre du secteur métallurgique.

Ainsi, rappelle-t-on, afin d’accompagner le perfectionnement des travailleurs de son industrie, le CSMO-M a mis en place un projet visant l’acquisition de compétences essentielles qui sont des compétences de base permettant de participer pleinement à la vie active et au marché du travail, entre autres la lecture, la rédaction, le calcul et l’utilisation de documents.

200 travailleurs

Dans cette optique, comme mentionné en introduction, un projet-pilote visant quatre entreprises et une centaine de travailleurs avait été mené en 2012 et coordonné par notre commission scolaire.

Les deux partenaires s’entendent pour dire que ce projet a connu un succès retentissant.

Au dire de Johanne Lachapelle, coordonnatrice du SAE, les employeurs ont mentionné comme bénéfices l’engouement pour d’autres formations, l’esprit d’équipe amélioré, le sentiment de fierté associé à la participation au projet et une application des connaissances acquises dans l’établissement.

Toujours est-il que devant un tel constat, il n’est donc pas surprenant que le CSMO-M ait de nouveau mandaté la CSDC pour la «phase deux» de son projet de compétences essentielles.

«Nous avons été rassurés par le professionnalisme avec lequel notre dossier a été suivi, nous sommes confiants en renouant la collaboration avec Johanne Lachapelle, du Service aux entreprises de la Commission scolaire des Chênes», a confirmé Marie-France Charbonneau, directrice générale du CSMO-M.

Dans le cas de ce 2e projet-pilote, ce sont 200 travailleurs répartis dans neuf entreprises de la province qui sont visés, soit le double.

Il va sans dire que la Commission scolaire des Chênes est bien fière de cette marque de confiance, surtout si l’on considère que le secteur de la métallurgie compte plus de 20 000 travailleurs répartis à la grandeur de la province dont, bien sûr, quelques-uns œuvrent à Drummondville.

«La commission scolaire est fière de collaborer à la formation des compétences essentielles», réitère Mme Lachapelle en invitant les personnes voulant obtenir plus d’informations sur le projet ou sur les compétences essentielles de communiquer avec le Service aux entreprises de la CSDC au 819 478-6700, poste 6619.