Moody vole la vedette à Veleno

Moody vole la vedette à Veleno

Daniel Moody a offert une performance spectaculaire, samedi, au Centre Marcel-Dionne.

Crédit photo : Ghyslain Bergeron

HOCKEY. Les joueurs des Voltigeurs n’ont pas livré leur performance la plus inspirée, mais ce fut suffisant pour venir à bout des Saguenéens de Chicoutimi par la marque de 3-2, samedi, devant une bruyante foule de 2454 spectateurs venus assister aux débuts de Joseph Veleno au Centre Marcel-Dionne.

Opportunistes en attaque, les Drummondvillois avaient leurs adversaires dans les câble après s’être forgé une avance de 3-0 tôt en deuxième période. Refusant de baisser les bras, les Sags ont bien failli pousser le match en prolongation, mais Daniel Moody a brillé de tous ses feux dans une fin de match endiablée où les siens ont dû se défendre à trois patineurs contre six.

«Aujourd’hui, j’ai aimé notre résilience. On n’avait pas notre meilleure énergie, mais dans l’ensemble, on a fait assez de bonnes choses pour obtenir les deux points. On a manqué quelques chances de mettre le match hors de leur portée, ce qui leur a donné l’occasion de revenir dans le match. C’était une fin de partie excitante pour les fans, mais pas pour les entraîneurs», a lancé Steve Hartley en entrevue d’après-match.

À son premier départ en plus de trois semaines, Daniel Moody a assurément offert sa meilleure performance de la saison. Le héros inattendu a effectué 32 arrêts, gardant son plus spectaculaire pour la fin, alors qu’il restait moins de 10 secondes à écouler au troisième engagement. Sans bâton après avoir frustré Kevin Klima, le gardien de 17 ans a plongé avec l’énergie du désespoir pour voler un but certain à Vladislav Kotkov… sur le dos, en levant sa jambière dans les airs!

Daniel Moody (Photo : Ghyslain Bergeron)

«C’est tout à son honneur. Dernièrement, Daniel a travaillé tellement fort avec Olivier Michaud dans les entraînements. On sentait que ça s’en allait dans la bonne direction. Aujourd’hui, il a été récompensé pour ses efforts. Je suis très fier pour lui», a lancé Hartley.

«On a toujours gardé confiance en lui. Jusqu’ici cette saison, on ne l’aidait pas. On donnait souvent trop de chances de qualité devant lui», a ajouté l’entraîneur-chef par intérim des Voltigeurs.

Sous les yeux de nombreux recruteurs de la LNH, Joe Veleno a récolté son premier point à son deuxième match dans son nouvel uniforme. Employé à la pointe sur le jeu de puissance, l’attaquant de 17 ans a préparé le but de Xavier Bernard en début de match.

«Joe a créé quelques bonnes chances en offensive, tant à cinq contre cinq qu’en avantage numérique. Il n’a pas marqué, mais ça va venir. Tranquillement pas vite, il va devenir plus à l’aise avec ses coéquipiers. Il va aller juste en progressant», a fait valoir Hartley.

Joe Veleno devant Zachary Bouthillier (Photo : Ghyslain Bergeron)

Le principal intéressé s’est dit soulagé d’avoir cassé la glace devant ses nouveaux partisans.

«J’ai eu beaucoup de fun! Les fans ont mis de l’atmosphère dans l’aréna. Ça nous a donné de l’énergie sur la glace. Les Saguenéens sont durs à jouer contre, mais on est resté dans notre système. On a patiné, ce qui nous a permis de créer quelques punitions», a commenté le nouveau numéro 90 des Rouges.

«Je sens que la chimie est en train de s’établir avec Mongo et Lynch, a-t-il ajouté. Ils sont très vites. C’est le fun de jouer avec eux. Comme je n’ai pas joué pendant trois semaines, c’est un peu difficile pour mon cardio. C’est pourquoi j’essaie de garder mes présences les plus courtes possible.»

À nouveau employé au sein du quatrième trio, Pavel Koltygin a obtenu quelques présences aux côtés de Veleno en fin de rencontre.

«Pavel est un joueur de talent, mais il doit être plus constant. Quand il bouge ses pieds et qu’il dirige la rondelle vers le filet, il est à son meilleur. On doit pouvoir savoir à quoi s’attendre de lui chaque match. Dernièrement, il a montré de belles choses», a expliqué Hartley.

«Présentement, on a quatre trios équilibrés. On va continuer d’y aller au mérite avec nos attaquants. On voit cette situation d’un bon œil, car ça créée une saine compétition dans notre alignement», a-t-il ajouté.

Devant le filet des Saguenéens (15-18-3-0), Zachary Bouthillier a réalisé 21 arrêts, stoppant notamment Robert Lynch en échappée au troisième vingt.

Les Voltigeurs (23-12-1-1) clôtureront l’année 2017 en recevant le Drakkar de Baie-Comeau (16-17-2-1), dimanche, à compter de 14 h.

Le fil du match

Morgan Adams-Moisan a déjoué Zachary Bouthillier en début de match. (Photo : Ghyslain Bergeron)

Visiblement transportés par la foule, les Drummondvillois ont connu un départ canon. Laissé seul à la droite du filet, Morgan Adams-Moisan a ouvert le pointage dès la deuxième minute lorsqu’il a été repéré par Daven Castonguay. À peine 60 secondes plus tard, Xavier Bernard a doublé l’avance des siens grâce à un tir de la pointe en avantage numérique.

Dès les premiers instants du deuxième vingt, Xavier Simoneau a surpris Zachary Bouthillier du revers en contournant le filet, portant ainsi la marque à 3-0. Vladislav Kotkov a riposté quelques instants plus tard en se défaisant habilement d’un adversaire.

En fin de rencontre, Olivier Galipeau a profité d’un avantage numérique à six patineurs contre trois pour réduire l’écart à un but. Daniel Moody a ensuite fermé la porte dans les derniers instants du match.

Quelques instants plus tôt, Damian Figueira avait écopé d’une punition majeure en plus d’être expulsé du match. Le défenseur ontarien a administré une retentissante mise en échec à l’endroit de Kelly Klima le long de la bande.

Souffrant d’une mononucléose, le Drummondvillois Zachary Lavigne a raté ce rendez-vous devant ses proches. Avec 20 points (10-10) en 22 parties, l’attaquant de 19 ans connait ses meilleurs moments en carrière à sa troisième saison avec les Saguenéens.

Soulignons en terminant que Nicolas Desgroseilliers a choisi de quitter les Voltigeurs pour retourner jouer avec les Braves de Valleyfield, dans le circuit junior AAA. L’attaquant de 19 ans aura récolté 5 points (4-1) en 22 matchs avec Drummondville.