Melançon, le coup de cœur des Cataractes

Melançon, le coup de cœur des Cataractes

Max-Antoine Melançon

Crédit photo : archives, Ghyslain Bergeron

HOCKEY. Le Drummondvillois Max-Antoine Melançon fait désormais partie de l’organisation des Cataractes de Shawinigan.

Signe que les Cataractes le tiennent en haute estime, l’attaquant de 16 ans a été acquis en retour d’un choix de deuxième ronde en 2019 dans une transaction avec les Sea Dogs de Saint-Jean.

«Sur le coup, j’étais un peu surpris, mais je suis content. Je me rapproche de la maison. Je rejoins aussi Alex Plamondon, un gars de Drummondville que je connais bien», a lancé le choix de quatrième tour des Sea Dogs au dernier repêchage.

Melançon vivra son baptême de feu dans la LHJMQ dès samedi, au Centre Gervais auto, contre les Saguenéens de Chicoutimi. Dépendamment de ses performances au cours des prochaines semaines, il pourrait se tailler une place au sein de l’alignement en vue de la deuxième moitié de la saison.

«Mon premier objectif, c’est de continuer à m’améliorer, peu importe l’endroit. Ça ne donne rien d’avoir de trop grandes attentes. Je veux franchir les étapes une à la fois. Tant mieux si je reste à Shawinigan, mais si on me renvoie à Magog, je n’y vois aucun problème. On a une très bonne équipe», a expliqué Melançon, qui agit comme assistant-capitaine chez les Cantonniers.

À sa deuxième saison à Magog, Melançon revendique 18 points, dont 10 buts, en 19 rencontres. Il a raté une dizaine de parties en raison de blessures à une hanche et à une cheville.

Max-Antoine Melançon (Photo gracieuseté Marco Bergeron)

Décrit comme un attaquant de puissance par son entraîneur Félix Potvin, l’athlète de 6 pieds, 1 pouce et 203 livres a amassé trois points (1-2) en autant de matchs lors du Challenge midget AAA disputé à Gatineau.

«Nous avions l’opportunité d’ajouter un jeune joueur que nous aimons vraiment. Il cadre parfaitement dans le type de joueur que nous tentons de greffer à l’équipe. Il pourra contribuer à court, moyen et long terme à nos succès» a déclaré le directeur général des Cataractes, Martin Mondou.

Pour le recruteur-chef Mario Carrière, Melançon possède toutes les qualités pour réussir dans la LHJMQ. «Il a un bon gabarit, un excellent coup de patin et de belles habiletés offensives.»

Auteurs de seulement 9 victoires en 33 parties, les Cataractes occupent le 18e et dernier rang du classement général.