Les libéraux se questionnent sur les maisons des aînés en région

Les libéraux se questionnent sur les maisons des aînés en région
Maquette des maisons des aînés.

RÉGIONAL. La CAQ a promis la construction de 240 places en Maisons des aînés et alternatives en Mauricie et au Centre-du-Québec. Or, à un an de la prochaine campagne électorale, aucune des places annoncées n’est en construction. La porte-parole du Parti libéral en matière d’aînés et de proches aidants, Monique Sauvé, a exprimé mardi sa préoccupation face à cette situation.

«La CAQ a promis beaucoup aux aînés et à leurs familles. Aujourd’hui, elle doit expliquer pourquoi les Maisons des aînés promises n’avancent pas. Est-ce parce que les coûts ont explosé, atteignant jusqu’à 1 M$ par chambre? Est-ce dû au manque de main-d’œuvre pour y offrir les services? Quand les 240 places promises seront-elles disponibles? Pendant que les travaux n’avancent pas, qu’est-ce que la ministre des aînés, Marguerite Blais et les ministres responsables des régions, Jean Boulet et André Lamontagne, disent aux aînés qui attendent actuellement des places d’hébergement? Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’ils devront être très patients avant de voir des résultats», a déclaré Monique Sauvé, députée libérale de Fabre et porte-parole de l’opposition officielle pour les aînés.

Rappelons que la CAQ a annoncé la construction de trois maisons dans la région à VictoriavilleDrummondville et Trois-Rivières. Monique Sauvé observe que les projets ne progressent pas dans la région alors que presque la totalité des places prévues dans les Laurentides et dans Lanaudière est en construction. (LT)

Partager cet article