La vaccination s’intensifiera au cours des prochains jours dans la région

Photo de Cynthia Martel
Par Cynthia Martel
La vaccination s’intensifiera au cours des prochains jours dans la région
(Photo : Ghyslain Bergeron)

COVID-19. Avec l’arrivée de 28 210 doses de vaccin, la vaccination s’accélérera en Mauricie et au Centre-du-Québec. Dès ce jeudi, les personnes de 60 ans et plus pourront s’inscrire et des cliniques sans rendez-vous avec AstraZeneca seront accessibles.

Tel que l’a confirmé le ministre de la Santé, Christian Dubé, les 60 ans et plus de la région pourront prendre rendez-vous dès demain pour se faire vacciner contre la COVID-19 via la plateforme Clic santé.

En début de semaine, le CIUSSS MCQ a reçu 15 210 doses du vaccin de Pfizer. Deux mille doses additionnelles sont attendues dans les prochaines heures.

Qui plus est, un arrivage de 11 000 doses du controversé vaccin d’AstraZeneca est prévu aujourd’hui. Son utilisation était suspendue depuis le 29 mars dans la foulée d’une recommandation de Santé Canada. Toutefois, le gouvernement du Québec a annoncé mardi qu’il sera disponible aux personnes de 55 à 79 ans sous une formule sans rendez-vous.

«Nous avons su hier que nous devions ouvrir des cliniques sans rendez-vous du 8 au 12 avril. Cela permettra de voir du même coup l’acceptation sociale de ce vaccin. Les gens devront donc se présenter au site de vaccination de leur ville», a indiqué Gilles Hudon, président-directeur général adjoint au CIUSSS MCQ, lors d’une conférence de presse virtuelle.

À Drummondville, ce service sera accessible les 9 et 10 avril au Centrexpo Cogeco.

«S’il y a des gens dont leur rendez-vous est prévu dans les prochaines semaines et qui désireraient se faire vacciner plus tôt avec AstraZeneca, ils peuvent se présenter à l’une de ces journées», a précisé M. Hudon.

À compter du 13 avril, la prise de rendez-vous pour obtenir ce vaccin sera disponible.

«La vaccination à domicile va aussi reprendre avec l’arrivage des doses d’AstraZeneca. Somme toute, si la tendance se maintient, nous serons en mesure de respecter l’objectif que le premier ministre s’est fixé, soit de vacciner avec une première dose l’ensemble de la population d’ici le 24 juin», a affirmé le PDG adjoint.

En ce qui a trait aux travailleurs essentiels, le CIUSSS prévoit débuter la vaccination de ceux-ci au cours de la troisième semaine d’avril.

Par ailleurs, M. Hudon a laissé entendre que le taux de réponse sur le territoire du CIUSSS MCQ quant à la vaccination est excellent, alors que près de 99 % des plages horaires sont comblées jusqu’en mai.

À ce jour, plus de 92 000 personnes ont été vaccinées en Mauricie et au Centre-du-Québec. D’ici vendredi, M. Hudon indique que la région passera le cap des 100 000.

Bref, à ses dires, la vaccination avance rondement, mais l’enjeu de ressources humaines pourrait éventuellement mettre de l’ombre au tableau.

«Ça va plutôt bien présentement, mais le gouvernement nous demande d’ouvrir jusqu’à 20 h et d’ajouter des plages pour AstraZeneca. Donc on risque éventuellement d’être confronté à une pénurie de ressources», a-t-il soulevé, en ajoutant toutefois que bon nombre de personnes ont répondu favorablement à la campagne de recrutement lancée la semaine dernière pour les centres de vaccination.

Partager cet article