Dionne & Fils vole de nouveau de ses propres ailes

Dionne & Fils vole de nouveau de ses propres ailes
Daniel Bérubé affirme que le centre de rénovations Dionne & Fils est là pour rester. (Photo : Ghyslain Bergeron)

AFFAIRES. Les plus observateurs auront remarqué que le centre de rénovations Dionne & Fils, situé sur la rue Saint-Pierre, a retiré les enseignes du géant BMR de son bâtiment. L’entreprise drummondvilloise a décidé, en janvier 2020, de retrouver son indépendance.

En 2003, Dionne & Fils s’était affiliée avec BMR afin de se positionner parmi les leaders en matériaux de construction au Québec avec un pouvoir d’achat plus grand. En 2005, Gilles Jean, et des actionnaires locaux, ont pris les reines du centre de rénovations. Le directeur général de la succursale de Drummondville, Daniel Bérubé, a expliqué à L’Express la décision du groupe : «On a toujours gardé notre indépendance commerciale, mais on dépendait beaucoup de BMR. Le nom était là, mais il y avait des frais rattachés à cette alliance.

Même si le logo de BMR est disparu, Dionne & Fils est bel et bien ouvert.

Ç’a fait notre affaire longtemps. Il faut préciser que ce n’est pas une décision contre BMR, c’est un choix d’affaires. C’est certain qu’il y a des impacts, mais nous sommes à nous ajuster. Entre autres, la publicité pourra être ciblée pour la région au lieu d’avoir une circulaire qui est imprimée pour tout le Québec. Les besoins ne sont pas les mêmes ici qu’à La Malbaie», a-t-il mentionné.

Justement, Dionne & Fils est à préparer un nouveau site Web et une nouvelle image de marque. Les nouvelles affiches extérieures seront mises en place au cours des prochaines semaines.

«Il y a deux catégories de gens : ceux qui viennent chez Dionne & Fils et les clients de BMR. Le gros travail est de ramener à l’avant-plan le nom Dionne & Fils qui est dans le paysage drummondvillois depuis 75 ans», a ajouté M. Bérubé.

Le Groupe Gilles Jean possède cinq centres de rénovations, ce qu’il lui permet de regrouper ses achats et ainsi lui donner l’opportunité d’être compétitif sur le marché.

En 2015, Dionne & Fils a investi plus de 7M$ dans la construction d’une nouvelle place d’affaires. «Nous sommes ouverts. On a un beau magasin à la fine pointe de la technologie et l’offre de produits est vaste. Malgré la pandémie, la quasi-totalité de la cinquantaine d’employés est au travail. L’entreprise est en santé et est là pour rester», a conclu le directeur général.

Les succursales du Groupe Gilles Jean

  • Drummondville
  • La Malbaie
  • Saint-Anselme
  • L’Isle-aux-Coudres
  • Baie-Saint-Paul
Partager cet article