Projet pilote pour préserver la santé psychologique des employés de l’Hôpital Sainte-Croix

Photo de Cynthia Martel
Par Cynthia Martel
Projet pilote pour préserver la santé psychologique des employés de l’Hôpital Sainte-Croix
(Photo : (Depositphoto))

SANTÉ. Pour préserver la santé psychologique du personnel dans le milieu de travail, le CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec a déployé le projet pilote du réseau DIR à l’Hôpital Sainte-Croix de Drummondville, un programme de type sentinelle.

Ce projet découle d’une des priorités du CIUSSS MCQ, soit de préserver la santé et la sécurité de ses employés afin d’en assurer sa disponibilité.

Une trentaine de personnes identifiées par leurs gestionnaires ont accepté volontairement d’être formées pour agir comme personne-ressource du réseau DIR (Dialoguer-Identifier-Référer). Celles-ci sont soutenues par le service de prévention santé, sécurité et qualité de vie au travail.

Essentiellement, DIR permet d’aider des collègues vivant de la détresse psychologique en les référant vers les services appropriés. Le rôle des personnes-ressources est d’abord d’accueillir les employés qui ont besoin d’aide, de les écouter et aider à cerner leurs difficultés, puis de les référer vers le service approprié. Leur rôle se limite à une ou deux rencontres sur le lieu de travail, et ce, pendant les heures de travail.

«Ce projet facilite le passage du « Je ne me sens pas bien » à  « Je fais le move de demander de l’aide »», note Carol Fillion, président-directeur général du CIUSSS MCQ.

Soulignons que la confidentialité des discussions est respectée, à moins qu’il y ait un danger grave et imminent pour la santé de la personne vivant une situation de détresse psychologique.

Les personnes-ressources sont identifiées par un petit phare sur leur carte d’employé

«Je suis très content de ce projet. Ce qui me rend le plus fier, c’est de voir que ce sont des gens qui travaillent déjà très fort auprès des usagers et qui acceptent d’aller chercher une formation supplémentaire pour aider leurs confrères et consœurs», expose M. Fillion.

Pour l’année 2018-2019, le taux d’heures en assurance salaire relié à des problèmes de santé psychologique s’élevait à 3,7 % dans l’ensemble des établissements du CIUSSS MCQ.

Le Réseau DIR sera mis en place dans d’autres territoires prochainement.

Partager cet article