Les Olympiques gâchent l’ouverture des Voltigeurs

Les Olympiques gâchent l’ouverture des Voltigeurs
Les joueurs des Voltigeurs ont décoché 52 tirs vers le gardien Rémi Poirier dans un revers face aux Olympiques, vendredi soir, au Centre Marcel-Dionne. (Photo : Ghyslain Bergeron)

HOCKEY. Les Voltigeurs semblaient en voie de remporter leur match d’ouverture, vendredi soir, devant 2576 spectateurs réunis au Centre Marcel-Dionne, mais les Olympiques n’avaient pas dit leur dernier mot. En plein contrôle de la situation durant les deux premières périodes, le bataillon drummondvillois a finalement essuyé un revers de 7-4.

Cinq mois après leur élimination en demi-finale de la LHJMQ, c’est avec un visage complètement transformé que les Rouges ont renoué avec leurs adversaires du premier tour des séries éliminatoires le printemps dernier. Détenant une avance de 3-2 après 40 minutes de jeu, les protégés de Steve Hartley ont vu leurs rivaux de l’Outaouais marquer cinq buts en troisième période, les deux derniers dans un filet désert.

Charles-Antoine Roy et Mathieu Bizier ont fait mal aux Voltigeurs en troisième période. (Photo Ghyslain Bergeron)

Signe de leur domination, les favoris de la foule ont largement eu le dessus 52-23 dans la colonne des lancers. Le gardien de 18 ans Rémi Poirier s’est toutefois dressé à plusieurs reprises devant les attaques drummondvilloises.

«Je trouve qu’on méritait mieux, a lancé Steve Hartley en entrevue d’après-match. Durant les deux premières périodes, nos cinq patineurs étaient impliqués et on jouait ensemble. On a créé plusieurs bonnes chances de marquer, mais les choses n’ont pas viré de notre bord. En troisième, on a fait trois erreurs et on a payé cash. Chaque fois, la rondelle s’est retrouvée dans notre filet.»

Après avoir vu les Olympiques marquer deux fois en début de troisième période pour prendre une avance de 4-3, les Voltigeurs ont réussi à créer l’égalité par l’intermédiaire de Rémy Anglehart avec six minutes à écouler au cadran. Mathieu Bizier a toutefois replacé les visiteurs aux commandes 5-4 quelques instants plus tard sur une descente en surnombre, un but qui a cassé les reins des locaux.

Charles-Édouard Drouin a marqué le premier but de la saison des Voltigeurs en première période. (Photo Ghyslain Bergeron)

«J’ai aimé nos deux premières périodes, mais il faut apprendre à gagner, a ajouté le pilote des Voltigeurs. Il faut mieux prendre soin de la rondelle. Au lieu de faire des jeux compliqués comme on l’a fait en troisième, il faut garder les choses simples. Ce n’est que le premier match sur 68. On vient d’avoir la première leçon de notre saison. L’important, c’est de connaître une progression à l’intérieur du processus.»

En l’absence du vétéran Anthony Morrone, qui soigne une commotion cérébrale, le jeune Jacob Leblanc a obtenu son premier départ en carrière dans la LHJMQ. L’Acadien de 17 ans a cédé cinq fois sur 21 tirs. Les Voltigeurs étaient également privés de l’attaquant Brandon Skubel, blessé à une cheville. «Dans les deux cas, ça progresse. Morrone ne ressent plus de symptômes de sa commotion depuis son retour d’Ottawa. Il est embarqué sur le protocole de retour au jeu», a précisé Hartley.

«Poirier, un compétiteur»

Dans le camp des vainqueurs, l’entraîneur-chef Éric Landry n’a pas manqué de souligner la performance de son gardien originaire de Farnham. «Poirier a été l’histoire de ce match. Il a fait quelques gros arrêts-clés qui ont donné confiance aux gars. C’est un vrai compétiteur», a lancé l’ancien joueur de la LNH.

Nicholas Girouard s’est buté à Rémi Poirier. (Photo Ghyslain Bergeron)

«On a plusieurs nouveaux joueurs dans notre équipe, a-t-il ajouté. En première période, c’est évident qu’on était très nerveux. On a vu plusieurs jeux qu’on ne faisait pas en matchs hors-concours. Notre exécution était meilleure en deuxième, mais les quatre minutes de punition ont donné beaucoup de momentum aux Voltigeurs. En troisième, on a gardé notre jeu plus simple, ce qui nous a donné quelques chances de marquer.»

En cours de match, les Olympiques ont perdu les services de Pier-Olivier Roy, victime d’une chute dans le coin de la patinoire. L’attaquant de 17 ans a été escorté par ses coéquipiers, incapable de mettre du poids sur sa jambe droite. Les défenseurs Chris McQuaid et David Aebischer sont également sur la touche.

«Quand nos blessés vont revenir en défensive, on va avoir plus d’expérience et notre relance sera meilleure. Ce sera plus simple d’utiliser notre vitesse, comme on l’a fait en troisième période», s’est dit d’avis Landry.

Bloc-notes…

L’alignement des Voltigeurs comportait 12 recrues, dont huit qui disputaient un premier match en carrière dans la LHJMQ… Dawson Mercer a marqué deux buts en avantage numérique tandis que Charles-Édouard Drouin a réussi le premier but de la saison des Voltigeurs… Metis Roelens et Charles-Antoine Roy ont sonné la charge avec chacun deux buts et une passe. Jérémy Rainville et Émile Hegarty-Aubin ont aussi fait scintiller la lumière rouge…  Rappelé des Cantonniers de Magog, le Victoriavillois Mathis Dorcal-Madore agissait comme gardien substitut… Chase Ellis, Charles-Antoine Dumont, Orlando Mainolfi et Noah Wilson ont été laissés de côté… Les Voltigeurs complèteront leur week-end d’ouverture en recevant les Remparts de Québec, dimanche, dès 15 h…

Cérémonies d’ouverture de la 38e saison des Voltigeurs de Drummondville. #LHJMQ

Posted by Journal L'Express de Drummondville on Friday, September 20, 2019

Partager cet article