Le Dîner de cons au prochain théâtre d’été de la Maison des arts

Photo de Erika Aubin
Par Erika Aubin
Le Dîner de cons au prochain théâtre d’été de la Maison des arts
André Robitaille, metteur en scène du Dîner de cons, et Marie-Pierre Simoneau, directrice générale de la Maison des arts. (Photo : Archives - Ghyslain Bergeron)

THÉÂTRE. Alors que Les Voisins est présentement à l’affiche pour la saison estivale à la Maison des arts, la prochaine pièce présentée au théâtre d’été de Drummondville sera nul autre que Le Dîner de cons.

Cette pièce de théâtre, écrite par le Français Francis Veber, est toute aussi «forte en humour» que Les Voisins, qui visiblement plaît aux spectateurs. Encore une fois, ce sont les productions Monarque qui présenteront la pièce et André Robitaille assurera la mise en scène.

Chaque semaine, Pierre Brochant et ses amis organisent un dîner où chacun doit amener un con. Celui qui a trouvé le plus spectaculaire est déclaré vainqueur. Ce soir, Brochant exulte: il a déniché la perle rare, un con de classe mondiale, François Pignon, un fonctionnaire au ministère des Finances et passionné de maquettes en allumettes. Ce qu’il ignore, c’est que ce dernier est passé maître dans l’art de déclencher des catastrophes.

«Le texte est très fort en humour et la distribution marquera sans doute l’imaginaire. Dans cette pièce, tout le monde est un peu con. Ça va vraiment de connerie en connerie», lance spontanément Marie-Pierre Simoneau, directrice générale de la Maison des arts.

Et qui jouera le rôle du fameux François Pignon, ce con de classe mondiale? C’est nul autre que Laurent Paquin, l’humoriste et comédien originaire de Wickham. «Le rôle lui va très bien, on sait qu’il va être capable de jouer un con», est d’avis Mme Simoneau. René Simard jouera Juste Leblanc et quant à Pierre Brochant, son interprète n’est pas encore déterminé.

«Un théâtre d’été, ça doit rester un bon divertissement et ça passe surtout par le rire et la légèreté. Les spectateurs viennent vraiment ici pour se divertir. Le Dîner de cons saura remplir ce mandat», ajoute-t-elle.

Laurent Paquin jouera François Pignon, un con de classe mondiale.

Est-ce qu’André Robitaille, metteur en scène, reprendra le texte exact, comme il l’a fait avec Les Voisins? Marie-Pier Simoneau n’en est pas si sûre. «Peut-être se donnera-t-il une petite latitude cette fois-ci… Il faudra lui poser la question. Fidèle à son habitude, Monarque jouera également avec les détails de la mise en scène, comme les costumes et les décors», explique-t-elle.

Ça fait maintenant cinq ans que les productions Monarque s’associent avec la Maison des arts pour présenter une pièce en formule théâtre d’été. «Nous avons vraiment trouvé nos alter ego. Si nous avons envie de retravailler avec eux, année après année, c’est grâce à la qualité des pièces de théâtre que nous propose Monarque. On s’est fait confiance rapidement», conclut Marie-Pierre Simoneau. D’ailleurs, les billets sont en vente et quelque 1 950 d’entre eux se sont déjà envolés.

La directrice générale a finalement laissé entendre que Monarque préparait déjà son théâtre d’été pour 2021 à Drummondville.

Partager cet article