«Joseph, un leader incontesté et un athlète intelligent»

Photo de Jonathan Habashi
Par Jonathan Habashi
«Joseph, un leader incontesté et un athlète intelligent»
Pierre-Olivier Joseph (Photo : archives, Ghyslain Bergeron)

HOCKEY. Quelques jours après avoir vu les Huskies de Rouyn-Noranda mettre le grappin sur Noah Dobson, les Voltigeurs ont riposté en faisant l’acquisition de Pierre-Olivier Joseph dans une transaction majeure avec les Islanders de Charlottetown. Du coup, l’état-major de l’organisation estime avoir mis la main sur l’une des pièces manquantes de son puzzle en vue des prochaines séries éliminatoires.

Reconnu comme un défenseur complet, Joseph viendra combler des besoins précis au sein de la brigade défensive drummondvilloise. Le directeur général Stéphane Desroches est convaincu que l’ajout de l’athlète de 19 ans transformera le visage de l’équipe à la ligne bleue.

«Rentrer un défenseur de cette trempe, ça vient compléter ce qu’on avait commencé. Joseph était une cible importante pour nous. C’est un leader incontesté, un athlète intelligent ainsi qu’un bon patineur qui relance l’attaque de façon exceptionnelle. On connaît tous son talent offensif, mais il performe dans les deux sens de la patinoire, tant avec que sans la rondelle. Il cadre très bien dans notre équipe», a expliqué Desroches, en soulignant que Joseph connaît déjà plusieurs joueurs au sein de l’organisation.

Pour mettre la main sur Joseph, les Voltigeurs ont dû sacrifier le défenseur Xavier Bernard, l’espoir William Trudeau, un choix de première ronde en 2021 ainsi que deux choix de deuxième tour en 2019 et en 2021. «Notre but, c’est d’améliorer l’équipe à toutes les positions. Avec cet échange, on estime qu’on s’améliore en défensive. Bien sûr, on perd Bernard, mais c’était le prix à payer. On ne voulait pas nécessairement le sortir, mais on ne fait pas d’omelettes sans casser d’œufs», a indiqué Desroches.

Au passage, le dg a laissé entendre que le prix exigé pour Dobson était trop élevé. «Dobson faisait aussi partie de nos cibles, mais ça devait faire du sens. C’était hors de question pour nous de toucher à des gars comme Simoneau ou Mercer.»

Ayant aussi fait l’acquisition du gardien Anthony Morrone au début de la période des échanges, Desroches n’a pas caché sa volonté de bouger à nouveau d’ici la date limite du 6 janvier. Rappelons que selon nos informations, l’équipe obtiendra les droits de l’attaquant néo-écossais de 19 ans Shane Bowers en retour de choix conditionnels dans un troc avec les Sea Dogs de Saint-Jean. Il restera ensuite à convaincre le joueur des Terriers de l’Université de Boston de s’amener à Drummondville.

«On continue de regarder comment on peut s’améliorer. C’est un travail de longue haleine. Notre objectif reste d’aller très loin en séries, mais il n’y a rien de garanti. On ne gagnera pas le trophée de façon automatique. Il y a d’autres bonnes équipes à travers la ligue.»

Par ailleurs, pour obtenir le choix de deuxième ronde en 2019 impliqué dans la transaction Joseph, les Voltigeurs ont également échangé les droits de Casey Carreau aux Sea Dogs. Ancien choix de 14e ronde de l’équipe en 2015, cet attaquant américain de 20 ans évolue à Des Moines, dans la USHL. Si Carreau ne se présente pas à Saint-Jean, cette transaction avortera, ce qui signifie que les Voltigeurs devront verser une compensation aux Islanders.

À lire également : 

Joseph : «Ramener la coupe à Drummondville»

Partager cet article