Les Cascades solidifient leur réputation

Photo de Jonathan Habashi
Par Jonathan Habashi
Les Cascades solidifient leur réputation

HOCKEY. La structure des Cascades élites de Drummond/Bois-Francs n’est vieille que de deux saisons, mais sa réputation commence déjà à s’établir dans le milieu du hockey mineur québécois. Voilà que deux équipes du programme centricois viennent de remporter les honneurs du tournoi des champions, une prestigieuse compétition qui couronne les gagnants des séries éliminatoires dans la Ligue d’excellence du Québec.

En finale de la catégorie pee-wee AAA, dimanche, à Châteauguay, les Cascades ont difficilement vaincu l’Intrépide de l’Outaouais 4-3. Faisant fi des blessures, la troupe de l’entraîneur-chef Sylvain Grimard a signé quatre victoires en cinq sorties durant cette compétition étalée sur trois jours.

«Il nous manquait plusieurs éléments, mais l’unité familiale qu’on a implantée cette saison a fait la différence. On avait un esprit d’équipe, une mission et une identité forte. Quand les obstacles se sont dressés sur notre route, on a juste resserré nos rangs», a partagé Sylvain Grimard.

«Les gars étaient conscients que chaque match était peut-être leur dernier. Ils se sont fait confiance et ils ont décidé de jouer pour s’amuser. Ils ont laissé leur talent et leur créativité s’exprimer, avec le résultat qu’on connaît.»

Misant sur cinq joueurs originaires de Drummondville dans leurs rangs, les Cascades avaient fait belle figure en atteignant les quarts-de-finale du Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, plus tôt cette année. L’équipe a toutefois échappé le championnat régional aux mains des Harfangs de Sherbrooke, un faux pas qui l’empêchera de participer au tournoi de la Coupe Dodge.

«À Québec, on a été capables de compétitionner contre de gros clubs américains. Quant au championnat régional, il opposait deux des trois meilleures équipes au Québec. Les deux auraient donc mérité d’aller à la Coupe Dodge. On a rebondi en éliminant Sherbrooke au tournoi des champions, une compétition moins connue, mais plus relevée que la Coupe Dodge. À mes yeux, c’est le tournoi le plus difficile à gagner au Québec, car il regroupe les meilleures équipes», a fait valoir Sylvain Grimard.

Bantam AA

Dans la classe bantam AA, les Cascades ont triomphé des Citadelles de l’Abitibi-Témiscamingue 3-2 en finale du tournoi des champions, dimanche, à Kingsey Falls. La formation centricoise, qui compte sur neuf joueurs drummondvillois, est ainsi demeurée invaincue en cinq matchs.

«Tous nos joueurs ont décidé d’y croire. Les gars savaient que c’était leur dernier tournoi. Ils se sont ralliés ensemble autour d’un même but : gagner», a lancé Maxime Boisclair, entraîneur-associé de l’équipe en compagnie de Tommy Lafontaine et Francis Provencher.

Dans le match ultime, Gabriel Fontaine a marqué le but victorieux en troisième période, propulsant les Cascades vers la victoire. «Tout au long du tournoi, nos 19 joueurs ont créé une synergie qui nous a permis de vaincre des puissances. Ces succès nous ont insufflé une bonne dose de confiance. En finale, même si nos adversaires ont marqué le premier but, on n’a jamais été ébranlés», a raconté Boisclair.

En finale régionale, les Cascades avaient été écartés par les Vics de Yamaska-Missisquoi, qui ont ainsi accédé à la Coupe Dodge. «Ç’a été une déception, mais aussi un déclic. Nos joueurs ont réalisé qu’en mettant leur potentiel ensemble, ils pouvaient accomplir de belles choses.»

Bantam AAA

Dans la catégorie bantam AAA, les Cascades ont été freinés en demi-finale, subissant une défaite crève-cœur de 3-2 en prolongation devant les Conquérants des Basses-Laurentides, dimanche, à Sainte-Marie-de-Beauce. L’équipe cendrillon et médaillée d’argent des derniers Jeux du Québec menait pourtant 2-1 en fin de match. C’est le joueur étoile Xavier Parent qui a inscrit le but vainqueur en surtemps.

«Depuis les Jeux du Québec, on y croit vraiment. Cette saison, on est d’ailleurs l’équipe qui a gagné le plus de matchs de hockey, si on inclut les tournois, les Jeux et le championnat régional. Avec un peu plus de chance, on aurait aussi pu gagner les séries», a affirmé Pierre Bergeron, qui épaule l’entraîneur-chef Patrick Sarrazin.

Les Cascades, dont font partie 11 joueurs drummondvillois, auront maintenant la chance de se reprendre à la Coupe Dodge, à Laval, à compter du 15 avril. «Honnêtement, ça augure bien. Les gars ont beaucoup progressé pendant la saison et chacun respecte son rôle à merveille. L’équipe est bien rôdée.»

Midget espoir

De son côté, le Canimex midget espoir n’aura pas été en mesure de se qualifier pour le tournoi des champions, une compétition qu’il avait remportée l’an dernier. Les représentants de Drummond/Bois-Francs ont connu des hauts et des bas en 2014-2015, gagnant le premier tournoi provincial, mais se contentant d’un dossier de 12-18-2 en saison régulière. Leur place à la Coupe Dodge est néanmoins assurée, chaque club du circuit y accédant automatiquement.

«Les équipes qui commencent fort connaissent souvent des passages à vide durant l’année. Après Noël, notre cohésion d’équipe était plus difficile. On est toutefois revenu à la base en fin de saison», a expliqué Pierre Bergeron, qui en est à sa deuxième campagne derrière le banc du Canimex.

«En somme, on est une équipe de .500 qui a l’habitude d’élever son jeu d’un cran au bon moment. Il s’agit maintenant de répéter ça à la Coupe Dodge. Sur une petite glace comme celle de Rouyn-Noranda, notre système de jeu nous avantagera.»

Des bases solides

Directeur technique adjoint de la structure de Drummond/Bois-Francs, Pierre Bergeron se réjouit des succès de ses équipes au cours des deux dernières saisons. Les cinq formations du programme centricois revendiquent déjà quatre championnats des séries éliminatoires et deux autres de la Coupe Dodge, sans oublier plusieurs titres acquis lors de différents tournois.

«Non seulement on fait nos preuves à l’échelle provinciale, mais on fait nos preuves quand ça compte, comme au Tournoi pee-wee de Québec ou aux Jeux du Québec. Quand c’est le temps de briller, on brille! Ces succès exceptionnels fortifient la réputation qu’on a commencé à bâtir l’an passé», a lancé Bergeron.

«Il faut reconnaître le travail et le professionnalisme de nos entraîneurs. Les bases de notre structure sont solides et on sait exactement où on s’en va.»

Un discours repris par Sylvain Grimard, qui a mené ses équipes à trois championnats durant les deux dernières saisons. «On parle beaucoup du hockey préparatoire scolaire dernièrement, mais le plus haut niveau de hockey mineur au Québec, c’est dans la Ligue d’excellence qu’il se joue, soutient-il. La LEQ, c’est l’autoroute pour le développement des jeunes hockeyeurs élites. Grâce à toute la formation qu’on reçoit, nos entraîneurs sont hyperqualifiés. C’est le nerf de la guerre, car c’est de cette façon qu’on retransmet notre savoir aux joueurs.»

À la Coupe Dodge

Outre les Cascades bantams AAA et le Canimex midget espoir, trois autres équipes de Drummondville ont gagné le championnat régional et participeront donc au volet masculin de la Coupe Dodge, du 15 au 19 avril, à Laval ainsi qu’en Abitibi-Témiscamingue. Il s’agit des Voltigeurs pee-wees BB de l’entraîneur-chef Yves-Beauregard, des Voltigeurs bantams BB de Mario Carrier ainsi que des Voltigeurs midgets AA de Yann Grenier, champions du Tournoi d’Alma plus tôt cette année.

Du côté du hockey féminin, quatre formations d’ici prendront part au tournoi de la Coupe Dodge, du 9 au 12 avril, au Bas-Saint-Laurent. L’équipe pee-wee A de Drummondville dirigée par Pascal Leblanc sera en action à Rivière-du-Loup tandis que les Élites pee-wees AA de l’Estrie de Denis Larivière tenteront de s’imposer à Trois-Pistoles. Quant à l’entraîneur-chef David Morin, il guidera les Élites midgets AA ainsi que les Honey Bees midgets AAA (championnes du Tournoi de Drummondville) dans leur quête de succès à Rimouski.

Rappelons que l’an dernier, les équipes de la grande région de Drummondville avaient raflé pas moins de dix médailles lors du championnat provincial de hockey mineur, soit cinq du côté féminin et autant lors du volet masculin.

Championnat interrégional

Enfin, les Voltigeurs rouges de Drummondville ont été couronnés champions dans la catégorie novice C lors du récent championnat interrégional disputé à Granby. La jeune troupe d’Hugues St-Onge a renversé la Mauricie 5-3 en finale, vengeant ainsi son échec de 3-2 contre cette même équipe en début de tournoi.

Soulignons que dans la catégorie novice A, les Voltigeurs rouges de l’entraîneur-chef Mario Dumoulin ont également représenté Drummondville au championnat interrégional.

Partager cet article