«Denis progresse à la vitesse grand V»

«Denis progresse à la vitesse grand V»

Denis Shapovalov en compagnie des organisateurs du Challenger de Drummondville

TENNIS. Il y a cinq mois à peine, Denis Shapovalov faisait vibrer Drummondville en décrochant sa première victoire sur le circuit des Challengers de l’Association de tennis professionnel sur le court du centre de tennis intérieur René-Verrier. La jeune sensation ontarienne a franchi une autre étape dans sa carrière en éliminant le favori de la Coupe Rogers, l’Espagnol Rafael Nadal, jeudi soir, au Stade Uniprix de Montréal.

Au terme d’un spectaculaire duel de 2 heures et 46 minutes durant lequel il a démontré toute l’étendue de son talent et de sa détermination, Shapovalov s’est imposé en trois manches de 3-6, 6-4, 7-6 (4).

«Quel match! Toute l’organisation du Challenger Banque Nationale de Drummondville est très fière de Denis! C’est exactement pour aider à la progression de ce type de joueurs que les Challengers existent. Vivement le tennis canadien!», a lancé le porte-parole du comité organisateur du tournoi, Alain Caillé.

«Denis progresse à la vitesse grand V, a-t-il poursuivi. Le tout Drummondville est derrière lui. Il y avait aussi beaucoup d’émotions pour sa première victoire au niveau des Challengers, en mars dernier. C’était tout un tournoi avec lui et Félix Auger-Aliassime.»

Shapovalov est devenu, à l’âge de 18 ans et trois mois, le plus jeune quart de finaliste depuis la création des Masters 1000, en 1990.

«Tout se passe très vite dans ma tête en ce moment. C’est beaucoup de choses à absorber. Je pense que je suis demeuré assez calme et que j’ai bien joué lors des moments cruciaux. Je ne sais pas pourquoi, mais j’étais moins tendu. J’ai joué de façon relâchée pendant le bris d’égalité. Mais c’est difficile de vraiment décrire comment je me sentais pendant le match. C’a été très dur mentalement et physiquement. ‘Rafa’ est un tel guerrier. Je suis tellement heureux d’avoir gagné. Là, je suis fatigué et je veux aller me coucher», a-t-il déclaré à la Presse canadienne.

En quart de finale, Shapovalov affrontera le Français Adria Mannarino, vendredi soir, au Stade Uniprix.

Le quatrième Challenger Banque Nationale de Drummondville se déroulera en mars 2018… mais il serait étonnant que Shapovalov y participe.