La réalité virtuelle 360 pour la CSDC


Publié le 19 avril 2017

Les citoyens ont pu tenter l'expérience de réalité virtuelle 360 lors de la présentation de la CSDC.

©TC Media - Ghyslain Bergeron

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Chênes (CSDC) a lancé mercredi matin son nouvel outil de promotion et de formation à la fine pointe de la technologie. La réalité virtuelle 360, une expérience sensorielle à grand déploiement unique dans le monde de l'éducation, sera offerte en tout temps.

Isabelle Marquis
TC Media - Ghyslain Bergeron

Cette expérience sensorielle est le fruit d’une réflexion qui date du début de l’automne dernier. En effet, les membres de l’équipe du CFP Paul-Rousseau souhaitaient offrir des portes ouvertes virtuelles 24 heures sur 24, 365 jours par année. Synaptik Média a donc proposé un outil qui permettrait au Centre de formation professionnelle Paul-Rousseau de se positionner à titre de précurseur avec un aussi grand déploiement au Québec dans le monde de l’éducation.

«Le choix d'un métier est une importante étape. Cet outil peut aider la personne qui essaie la réalité virtuelle 360 à confirmer son choix de carrière. En plus de son côté attractif, les statistiques démontrent que la vidéo 360, utilisée dans un contexte de formation, permet de retenir 80 % de l’information transmise», a lancé Josianne Lauzière, présidente de Synaptik Média.

La vice-présidente de la CSDC, Isabelle Marquis, était bien fière de présenter la réalité virtuelle 360.

«C’est un signal positif que l’organisation que je représente envoie aujourd’hui puisque cela signifie que la commission scolaire s’adapte aux nouvelles technologies et qu’elle se préoccupe d’offrir le meilleur outil de promotion qui soit sur le marché. Ça permet aux gens d'être téléportés dans un environnement réaliste de travail», a-t-elle mentionné en affirmant aussi que c'était un cheminement naturel pour la CSDC.

Deux conseillères en orientation parcourront les salons et les journées carrières du Québec afin de présenter l'outil aux citoyens.

Des partenaires importants

Le projet n'aurait pu voir le jour sans l'étroite collaboration de Humanware, et de son président Gilles Pépin, qui est déjà un chef de file dans les nouvelles tendances technologiques. De plus, Synaptik Média collabore aussi depuis le début du projet amorcé il y a quelques mois. L'investissement d'environ 20 000 $ a permis de créer 25 vidéos et un kiosque de présentation.