Un investissement de près d’un demi-million $ au Centre de divertissement Drummond

Un investissement de près d’un demi-million $ au Centre de divertissement Drummond

Carolyne Marcoux et Daniel Beaulac, plans à la main, ont hâte de dévoiler les nouveautés aux clients.

Crédit photo : Ghyslain Bergeron

DIVERTISSEMENT. Lundi dernier, des rénovations majeures se sont mises en branle au Centre de divertissement Drummond afin d’améliorer ses installations et son offre de service.

Il y a quatre ans, l’organisme à but non lucratif de la rue Cormier à Drummondville n’allait nulle part et était déficitaire. Daniel Beaulac, président, et Carolyne Marcoux, directrice des opérations, ont mis la main à la pâte pour relancer les activités.

«On a revu toute la structure de l’organisme et nous sommes repartis sur de bonnes bases. Aujourd’hui, ça va très bien. Les huit OBNL de Drummondville qui bénéficient des retombées ne s’en plaignent pas ! Et maintenant, avec les rénovations, on compte bien augmenter les revenus», ont-ils expliqué.

Le revêtement extérieur sera refait et une terrasse sera érigée près de l’entrée avant du 600 Cormier.

Déjà, le système de ventilation, l’asphalte, le paysagement et surtout la toiture ont été refaits.

Les travaux en cours toucheront la section bar, où se trouvent les loteries vidéo, et un bistro apparaîtra.

La salle de bingo subira une cure de rajeunissement, la salle VIP sera déplacée vers l’avant du bâtiment et des équipements audiovisuels seront ajoutés.

«Avant, les invités dans la salle VIP devaient passer au travers des joueurs de bingo pour aller au restaurant ou aux toilettes. Maintenant, ils seront près des installations. Les amateurs de bingo entreront désormais par une nouvelle porte située sur la rue Cloutier et un corridor isolé les mènera vers le restaurant et les toilettes», a ajouté Mme Marcoux.

Deux allées de quilles s’ajouteront aux quatre déjà existantes.

Deux allées de quilles seront ajoutées aux quatre existantes.

«On va refaire tout le revêtement du bâtiment et on ajoute une terrasse extérieure d’une vingtaine de places à l’avant. Cette phase des travaux, d’une durée de huit semaines, coûtera environ 300 000 $. C’est important de dire que les activités hebdomadaires ne sont pas affectées. Les actions et les changements faits par la direction assurent la pérennité et la rentabilité de l’entreprise», a ajouté Daniel Beaulac.

Le centre de divertissement compte une vingtaine d’employés mis à part les administrateurs.