Olivier Lemieux veut aider le Drakkar à gagner

Olivier Lemieux veut aider le Drakkar à gagner
Olivier Lemieux a été repêché en troisième ronde par le Drakkar. (Photo : gracieuseté )

HOCKEY. Olivier Lemieux a goûté à l’ivresse de la victoire dans l’uniforme des Cantonniers. L’attaquant originaire de Saint-Cyrille-de-Wendover veut maintenant aider le Drakkar à mettre la main sur un championnat.

Réclamé en troisième ronde (39e choix au total) par la formation de Baie-Comeau lors du repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, l’ailier des Cantonniers de Magog était encore sur un nuage lorsque contacté par L’Express. Répertorié en quatrième ronde, en 61e position, par le centre de soutien au recrutement, l’attaquant de 15 ans avait senti l’intérêt du Drakkar au cours des dernières semaines.

«C’était un moment incroyable! On en rêve tous depuis qu’on est jeunes. Je n’ai pas de mots à mettre là-dessus», a lancé le jeune homme avec une pointe d’excitation bien palpable.

Après avoir aidé les Cantonniers à soulever la coupe Jimmy-Ferrari, Olivier Lemieux a eu l’occasion de participer au tournoi de la coupe Telus, en Alberta. Son équipe a finalement mis la main sur la médaille d’argent.

«Ce ne sont pas tous les joueurs qui peuvent vivre une telle expérience. On a beaucoup appris pendant notre parcours en séries. Ça va nous aider dans le futur», a expliqué Olivier Lemieux.

Olivier Lemieux. (Photo d’archives, Marco Bergeron)

«J’ai souvent fait partie d’équipes gagnantes. Je sais ce que ça prend pour gagner. Quand je vais arriver dans des situations semblables avec le Drakkar, je vais savoir comment m’ajuster», a poursuivi celui qui est issu de la structure des Cascades élites de la région Drummond/Bois-Francs.

Se décrivant comme un joueur complet dans tous les aspects du jeu, Olivier Lemieux vise de percer l’alignement du Drakkar dès son premier camp d’entraînement.

«Je suis un gars capable de marquer des buts, mais je peux aussi amener un jeu défensif, comme je l’ai fait cette année à Magog. Je suis aussi capable de m’impliquer physiquement. Bref, je peux amener beaucoup de choses à une équipe.»

«Le Drakkar est un jeune club qui va viser la coupe d’ici quelques années, a-t-il ajouté. En faisant l’équipe dès cette année, je vais pouvoir m’habituer au calibre de jeu. Je veux faire ma marque dans le junior le plus rapidement possible.»

Lors de ce camp, Olivier Lemieux côtoiera deux bons amis natifs de Drummondville. L’attaquant Gabriel Courchesne, du Canimex, a été repêché en 14e ronde par le Drakkar tandis que le vétéran gardien Olivier Adam amorcera sa quatrième saison dans la LHJMQ. «Il va y avoir moins d’inconnu pour moi quand je vais arriver là-bas», a conclu Olivier Lemieux.

Auteur de 25 points (8-17) et d’un différentiel de +22 en 37 rencontres en 2021-2022, Olivier Lemieux a ajouté une passe en 15 parties lors des séries éliminatoires. Au tournoi de la coupe Telus, l’ailier de 5 pieds, 8 pouces et 152 livres a obtenu deux points (1-1) en sept matchs.

À lire également : Une déception vite oubliée pour Alix Durocher

Émile Beaunoyer ou le fruit d’un travail acharné

Partager cet article