L’éclipse solaire en images

L’éclipse solaire en images
L'éclipse solaire du 10 juin 2021. (Photo : Ghyslain Bergeron)

ASTRONOMIE. Au moment où Drummondville était encore endormie, la Lune et le Soleil ont commencé leur jeu de cache-cache. Vers 4 h 43, avant même qu’elle ne perce l’horizon du Québec, la Lune s’est avancée devant la boule de feu pour lui voiler, en partie, son rayonnement. L’Express a capté pour vous ce moment magique, car comme le disait l’humoriste Yvon Deschamps : «On veut pas l’savoir, on veut l’voir.»

Ce matin, une éclipse annulaire de Soleil a pu être observée. La zone d’éclipse annulaire prend la forme d’un corridor large de plus de 500 kilomètres, s’étirant du Canada jusqu’en Sibérie en passant par le Pôle Nord.

Après avoir touché la surface de la Terre au lever du Soleil dans le nord de l’Ontario, l’anti-ombre de la Lune est remontée vers le nord-est sur la baie de James et la partie est de la baie d’Hudson, survolant la côte hudsonienne du Québec jusqu’à la pointe nord de la province et la partie ouest de la baie d’Ungava.

Après avoir franchi le détroit d’Hudson, la bande d’annularité a traversé l’île de Baffin, puis la mer de Baffin, et enfin l’île d’Ellesmere au Nunavut, ainsi que l’extrême nord-ouest du Groenland. La bande d’éclipse annulaire est ensuite passée par le pôle Nord de la Terre puis redescendue à travers l’océan Arctique jusqu’en Sibérie où elle a quitté la surface de la Terre au coucher du Soleil.

L’éclipse annulaire a eu une durée théorique de 3 min 37 s aux extrémités de sa trajectoire, sur la ligne centrale de l’éclipse. Au point d’éclipse maximale, situé dans le détroit de Nares séparant l’île d’Ellesmere du Groenland, cette durée a atteint 3 min 51,2 s et 89% de la surface du Soleil était couverte par la Lune.

Hors de la bande d’éclipse annulaire, au Québec et presque partout au Canada, on a pu observer une éclipse partielle de Soleil. Au pays, le phénomène s’est déroulé généralement tôt le matin, au lever du Soleil ou peu après. Dans les secteurs les plus populeux du Québec, le long de la vallée du Saint-Laurent, environ 79% de la surface du Soleil a été cachée au maximum de l’éclipse, alors que ce pourcentage grimpe à 89% dans la bande d’annularité. Le moment précis de l’éclipse, sa durée et le pourcentage maximum de la surface du Soleil cachée par la Lune dépendaient des coordonnées géographiques du lieu d’observation.

À titre d’exemple, à Montréal, l’éclipse a débuté à 4 h 43 min 16 s, heure avancée de l’Est, avant le lever du Soleil prévu à 5h10. Lorsque celui-ci a émergé au-dessus de l’horizon, l’éclipse était donc déjà commencée. L’éclipse partielle a atteint son maximum à 5 h 39 min 10 sec : 78,9% de la surface du Soleil était alors cachée, avec le Soleil à seulement 7 degrés au-dessus de l’horizon est-nord-est. Le phénomène s’est terminé à 6 h 38 min 58 s.

(Source : espacepourlavie.ca)

Partager cet article