Hausse de 12 cas : une possible transmission de groupe

Photo de Emmanuelle LeBlond
Par Emmanuelle LeBlond
Hausse de 12 cas : une possible transmission de groupe
(Photo : Depositphoto)

SANTÉ. Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) révèle que l’apparition de 12 nouveaux cas de COVID-19 à Drummondville pourrait être interreliée.

«C’est important de prendre en compte que les enquêtes sont toujours en cours. La santé publique suit cette situation de près pour déterminer les raisons de cette hausse à Drummondville. De façon sommaire, on pense qu’il y aurait un potentiel agrégat, c’est-à-dire que les cas pourraient être reliés entre eux», explique Kellie Forand, agente d’information au CIUSSS MCQ.

«Dans les dernières semaines, au niveau de la Mauricie et du Centre-du-Québec, on a noté des personnes qui l’ont acquis en groupe et qui l’ont peut-être donné à quelques autres personnes», ajoute-t-elle.

Pour l’instant, le CIUSSS MCQ n’est pas en mesure de donner des détails concernant le profil des personnes infectées ni l’endroit où l’éclosion pourrait avoir débuté.

Rappelons que cette hausse de douze cas représente la plus importante augmentation des dernières semaines. Le bilan, dévoilé mercredi, dénombrait 269 personnes ayant été infectées par la COVID-19 à Drummondville.

Partager cet article