Défait, François Choquette garde la tête haute

Photo de Cynthia Martel
Par Cynthia Martel
Défait, François Choquette garde la tête haute
François Choquette a gardé le sourire tout au long de la soirée. (Photo : Ghyslain Bergeron)

ÉLECTIONS. Malgré sa défaite écrasante aux élections fédérales de lundi, le député sortant et candidat au Nouveau parti démocratique (NPD) dans Drummond, François Choquette, garde la tête haute, se disant fier du travail accompli aux côtés de son équipe.

«Tantôt, quelqu’un m’a dit : « François, pour moi, tu es un gagnant ». Je pense que c’est ça qu’il est important de retenir ce soir. On est tous des gagnants, parce qu’on a donné tout ce qu’on avait. On a mené une belle campagne positive. On avait les plus belles idées en avant. Je suis tellement fier de vous tous, de mon équipe, de mon épouse, bien sûr, de ma famille», a-t-il exprimé devant la vingtaine de partisans, quelques minutes après que son adversaire bloquiste, Martin Champoux, soit élu.

Le député sortant qui sollicitait un troisième mandat termine quatrième avec 15,9 % des suffrages (8632 votes), au moment d’écrire ces lignes. Il attribue ces résultats à la vague bloquiste qui a déferlé au Québec.

«J’ai connu ça une vague en 2011 et présentement, il y a une forte vague bleue en région. La vague du Bloc nous a simplement avalés, je ne vois pas autre chose qui explique ce qui s’est passé ce soir», a-t-il noté.

Si les chiffres étaient toujours de moins en moins encourageants, M. Choquette a su garder le sourire tout au long de la soirée. Il a même réconforté à quelques reprises sa femme, Liliana P Moncada, qui était visiblement attristée.

L’émotion était aussi palpable du côté de certains proches de M. Choquette et membres de son équipe, notamment son représentant des huit dernières années, Daniel Lemire, qui a versé plusieurs larmes.

«Ce que je retiens, c’est qu’on a travaillé vraiment pour les gens (…) M. Choquette est un travaillant, une personne humaine et équitable avec tout le monde. On n’a pas vu ça assez souvent, je pense, un député humain près des gens et très accessible. J’ai une grande fierté et une grande admiration pour lui. Il a fait ses preuves dans ses mandats», a-t-il exposé à L’Express.

Le député défait a la ferme intention de poursuivre son implication politique.

«La politique, on peut en faire partout dans ce qu’on fait dans la vie. Ce n’est pas juste de la politique partisane, c’est de s’impliquer dans la communauté et je le serai toujours, car il y a tellement de belles choses à faire dans Drummond et il y a tellement de bons organismes. Donc vous allez me voir pas très loin et un peu partout dans Drummond (…) C’est sûr que je resterai impliqué avec le NPD, car c’est un parti que j’adore, qui a des valeurs humaines, profondes et sincères. Et c’est comme ça que j’ai fait la politique : avec authenticité et sincérité», a-t-il exposé.

Par ailleurs, M. Choquette assure une transition simple et harmonieuse avec le nouveau député, Martin Champoux.

«Je le fais pour le bien des citoyens.»

D’ailleurs, l’adjointe de M. Choquette, Chantal Malenfant, a indiqué que le bureau sera ouvert mardi matin et encore pour quelques jours.

«Les dossiers des citoyens en cours ont droit d’avoir un suivi.»

Le seul moment où on a senti un François Choquette émotif, c’est lorsqu’il a confié, en entrevue, que sa plus belle fierté c’est d’avoir réussi à garder «des bons liens» avec sa famille.

François Choquette et sa femme. (Photo – Ghyslain Bergeron)

D’ailleurs, sa femme a laissé entendre qu’elle l’appuiera sans aucun doute s’il décide de se représenter à nouveau.

«Il a fait un bon travail, tout le temps, pas juste durant la campagne. C’était incroyable. S’il se représente, je serai là encore pour l’appuyer. Je suis tellement fière de lui, tellement», a-t-elle affirmé, les yeux brillants.

Soulignons que le député caquiste de Drummond-Bois-Francs, Sébastien Schneeberger, s’est même déplacé pour venir saluer son travail des huit dernières années.

Aux élections fédérales de 2015, François Choquette avait convaincu 30,5 % des électeurs de la circonscription de Drummond de voter pour lui. Le parti avait terminé la soirée en première position, avant le Parti libéral.

 

Partager cet article