Bentamy : «On peut être fiers de nous»

Bentamy : «On peut être fiers de nous»
Le Saint-Fred a subi trois défaites par la marge d'un seul point dans la série l'opposant aux Pirates. (Photo : gracieuseté Dominic Sauvageau, Saint-Fred)

BASEBALL. Le Saint-Fred aurait certainement mérité un meilleur sort. La formation drummondvilloise a été balayée en trois parties par les Pirates de Saint-Bruno en quart de finale des séries éliminatoires de la Ligue de baseball senior BB de la Vallée-des-forts (LBSVF).

Dans ces trois affrontements, le Saint-Fred (fiche de 13-9 en saison régulière) s’est avoué vaincu par un écart d’un seul point. Défaits 12-11 dans le premier duel, les Drummondvillois ont ensuite été blanchis 1-0 devant leurs partisans. Les Pirates (15-7) ont envoyé la troupe du joueur-entraîneur David Bentamy en vacances en arrachant un gain de 3-2, jeudi soir, à Saint-Bruno.

«Ça fait mal! Dans deux de ces matchs, on menait après six manches de jeu, mais on s’est fait remonter à la toute fin. Ce sont trois défaites crève-cœur. On méritait mieux, mais selon moi, les Pirates sont la meilleure équipe de la ligue. Leur offensive est puissante. Du premier au neuvième frappeur, ils sont dangereux», a laissé entendre David Bentamy.

Dans le premier match, le Saint-Fred s’était pourtant forgé une avance de 11-3 avant de voir l’adversaire marquer neuf points dans les trois dernières manches. Philippe Racine a complété cette remontée en frappant le coup sûr victorieux après deux retraits en septième manche.

Dans le second duel, le lanceur Mathieu Roy a réalisé un match sans point ni coup sûr au stade Jacques-Desautels, limitant les frappeurs locaux à cinq buts sur balles. L’unique point marqué par les Pirates était d’ailleurs non mérité. Puis, dans la dernière partie, c’est à nouveau Philippe Racine qui a joué aux héros en claquant un circuit de deux points en fin de rencontre.

Malgré cette élimination hâtive, Bentamy s’est dit fier des performances de son équipe en 2019. «Je suis super satisfait de notre saison. Au départ, je ne savais pas trop dans quoi je m’embarquais. J’ai improvisé. L’objectif était de faire les séries. C’est réussi. En séries, on a terminé avec un différentiel de -3 face à un adversaire de qualité. On peut être fiers de nous.»

Bentamy a également salué les solides prestations du lanceur Simon B.-Morissette face aux Pirates. Le droitier a été impliqué dans les trois parties de cette série, incluant deux départs. «C’est grâce à lui qu’on a été dans le coup dans tous les matchs. Sans lui, on aurait certainement perdu par de plus grands écarts. On espère qu’il se joigne à notre équipe à temps plein la saison prochaine.»

«Cette saison, notre profondeur a fait en sorte que certains joueurs ont vu moins d’action que d’autres. L’an prochain, je vais tenir un camp de sélection. Chacun va connaître son rôle avant même le début de la saison», a ajouté le jeune entraîneur de 25 ans, en remerciant les partisans du club qui ont contribué à créer une ambiance chaleureuse au stade de la rue Marchand cet été.

Notons en terminant que David Bentamy, William Dauphinais et Éric Lampron ont été sélectionnés au sein de l’équipe d’étoiles de la LBSVF qui participera à un tournoi du 19 au 22 septembre, à Montréal.

Partager cet article