Veillette retenue : «Quel feeling!»

Photo de Jonathan Habashi
Par Jonathan Habashi
Veillette retenue : «Quel feeling!»
Audrey-Anne Veillette. (Photo : tirée de Facebook)

HOCKEY. Audrey-Anne Veillette poursuit son ascension au sein du programme de Hockey Canada. L’attaquante drummondvilloise fait partie des 23 joueuses sélectionnées au sein de l’équipe nationale féminine de développement (moins de 22 ans) en vue d’une série de trois matchs contre les États-Unis qui débutera dès mercredi.

«Quel feeling! Je suis extrêmement fière de porter ce chandail. Merci à tous ceux qui m’ont aidé tout au long du chemin», a commenté Veillette sur les médias sociaux.

«La preuve que tu récoltes quand tu te pousses dans la vie», a pour sa part réagi l’entraîneur drummondvillois Pierre Bergeron.

Âgée de 18 ans, Veillette est l’une des plus jeunes joueuses retenues au sein de l’équipe. Membre des Titans du Cégep Limoilou et recrutée par les Carabins de l’Université de Montréal, la joueuse de centre a représenté le Canada chez les moins de 18 ans à deux reprises ces dernières années.

Lors du camp de sélection qui a réuni 45 joueuses à Calgary au cours des derniers jours, Veillette a obtenu trois points (1-2) en quatre matchs contre les formations de la France et du Japon ainsi qu’une équipe d’étoiles du circuit universitaire canadien. Des duels intra-équipes, des entraînements sur et hors glace, des séances en classe ainsi que des tests de conditionnement physique étaient également au menu.

Du 14 au 17 août, les Canadiennes affronteront les États-Unis dans une série de trois matchs à Lake Placid, dans l’État de New York. Elles seront ensuite considérées pour des invitations à des camps et des événements de l’équipe nationale féminine du Canada, dont le Festival d’automne et la Coupe des quatre nations.

«L’entraîneur-chef Troy Ryan travaillera avec nos joueuses et évaluera leur développement quant à leurs chances de batailler pour des places disponibles en vue des Jeux olympiques d’hiver de 2022 et des compétitions suivantes», a précisé la directrice des équipes nationales féminines de Hockey Canada, Gina Kingsbury.

David ignorée

Gabrielle David. (Photo : Hockey Canada)

Ayant également pris part au camp de sélection tenu à Calgary, la Drummondvilloise Gabrielle David n’est pas parvenue à percer l’alignement canadien. En quatre parties, l’attaquante de 20 ans a obtenu deux points (1-1).

Ayant terminé son stage dans les rangs collégiaux avec les Titans du Cégep Limoilou sur une note gagnante, Gabrielle David amorcera la prochaine saison avec les Golden Knights de l’Université Clarkson, dans la NCAA.

Partager cet article