Direction Texas pour Xavier Gonzalez-Bayard

Photo de Mathieu Fontaine
Par Mathieu Fontaine
Direction Texas pour Xavier Gonzalez-Bayard
Xavier Gonzalez-Bayard deviendra ainsi le 17e Québécois à s’aligner avec le collège texan depuis le début des années 2000. (Photo : gracieuseté)

BASEBALL. Le 20 janvier prochain, le lanceur guillaumien Xavier Gonzalez-Bayard quittera le Québec et réalisera un rêve en endossant les couleurs des Bulldogs de Clarendon, une formation de la première division de la NJCAA (National Junior College Athletic Association). Joint par L’Express à quelques jours de son départ, l’artilleur de 18 ans débordait d’enthousiasme.

Après presque deux années complètes à s’entraîner en compagnie des meilleurs baseballeurs québécois à l’Académie de baseball Canada (ABC), Gonzalez-Bayard a enfin obtenu l’appel tant espéré. «Ils m’ont contacté à la fin du mois de novembre et m’ont demandé d’envoyer des vidéos et des statistiques. Au début décembre, ils m’ont fait une offre que j’ai décidé d’accepter», a expliqué le lanceur qui a compilé une fiche de cinq victoires et une seule défaite l’été dernier, tout en conservant une moyenne de point mérité de 3,44.

En poursuivant ses études au sud de la frontière, Xavier Gonzalez-Bayard fera face à plusieurs défis tant au niveau sportif que scolaire. Parmi ceux-ci, on retrouve l’anglais, une langue qu’il maîtrise, mais dans laquelle il n’a jamais étudié à temps plein.

Malgré tout, le jeune athlète reste positif et croit qu’il s’agit d’une opportunité de parfaire son éducation. «Je suis déjà à l’aise en anglais, alors je ne m’en fais pas trop. Là-bas, je serai en immersion complète, je n’aurai pas trop le choix! Je suis confiant que ça va bien se passer», a assuré celui qui aimerait  un jour devenir physiothérapeute.

D’ailleurs, Gonzalez-Bayard sera bien entouré au Texas puisque déjà l’équipe compte sur deux baseballeurs québécois, soient Tommy Reyes-Cruz et Zachary Gagnon. Selon le principal intéressé, la présence des deux jeunes hommes facilitera son intégration. «J’ai joué avec Zachary à l’ABC et j’ai affronté Reyez-Cruz. Zachary est là depuis l’automne, alors il pourra me guider et me conseiller. C’est sûr que ça va m’aider», a-t-il admis.

Des objectifs ambitieux, mais réalistes

Maîtrisant quatre lancers dont une balle rapide oscillant entre 80 et 83 miles par heure, le lanceur gaucher ne sait pas encore dans quel rôle il sera utilisé avec les Bulldogs de Clarendon.

Chose certaine, sa polyvalence et sa facilité à atteindre la zone des prises l’aideront très certainement à se faire une place dans la formation texane. «Je ne sais pas encore trop ce qui m’attend là-bas, mais je sais que je vais avoir ma chance comme partant. C’est le rôle que je préfère, mais ça ne me dérange pas d’agir comme releveur. Avec l’ABC, j’ai fait les deux et je sais comment me préparer pour toutes les situations», a soutenu l’athlète de cinq pieds et onze pouces.

Même s’il n’a pas encore effectué son premier lancer avec sa nouvelle équipe, Xavier Gonzalez-Bayard a déjà quelques objectifs bien précis pour les deux prochaines années. «J’aimerais jouer deux saisons à Clarendon pour prendre de l’expérience et me développer physiquement. C’est une de mes faiblesses et j’aurai tout pour réussir. Après, si j’en ai la chance, j’aimerais évoluer dans la NCAA», a-t-il conclu.

Notons que même s’il évolue aux États-Unis, Gonzalez-Bayard reviendra au Québec pendant la saison estivale et portera les couleurs du Rocket de Coaticook dans la Ligue de baseball junior élite du Québec.

Partager cet article