Drummond bien représenté chez les Cantonniers

Photo de Jonathan Habashi
Par Jonathan Habashi
Drummond bien représenté chez les Cantonniers
Olivier Adam (Photo : archives, Ghyslain Bergeron)

HOCKEY. À nouveau cette saison, les Cantonniers de Magog auront une forte saveur drummondvilloise. Pas moins de cinq joueurs de la région ont percé l’alignement des champions en titre de la Ligue de hockey midget AAA du Québec.

De retour pour une deuxième campagne, le gardien Olivier Adam et l’attaquant Jérémy Lapointe seront appelés à jouer un rôle clé au sein de la formation dirigée par Félix Potvin. Trois recrues se joignent également à ce groupe, soit l’attaquant Tristan Roy ainsi que les défenseurs Kaylen Gauthier et Édouard Cournoyer.

Tous deux âgés de 16 ans, Adam et Lapointe viennent de vivre leur premier camp d’entraînement dans la LHJMQ, chez l’Armada de Blainville-Boisbriand et le Drakkar de Baie-Comeau respectivement.

Jérémy Lapointe (Photo d’archives, Ghyslain Bergeron)

«Olivier et Jérémy ont beaucoup appris au cours de la dernière saison. Chacun à leur manière, ils ont contribué à nos succès. Cette année, ils seront appelés à jouer un rôle encore plus grand dans notre équipe. Olivier obtiendra plus de départs, mais il n’y aura rien de donné non plus. Ma vision est toujours la même : nos deux gardiens devront se challenger l’un et l’autre», a expliqué Félix Potvin.

«Quant à Jérémy, il est déçu d’avoir été coupé à Baie-Comeau, mais il voit ça du bon côté. Il va pouvoir jouer un rôle important ici, mais il ne doit pas changer sa manière de jouer. Les points ne viendront pas facilement. Il a été repêché en deuxième ronde parce que c’est un gars robuste. Il doit continuer à jouer comme un attaquant de puissance», a ajouté le pilote des Cantonniers.

Également perçu comme un véritable attaquant de puissance, Tristan Roy fera ses débuts dans le circuit midget AAA cette saison. L’ailier de 15 ans originaire de Saint-Cyrille-de-Wendover est déjà identifié comme un espoir de premier plan en vue du prochain repêchage de la LHJMQ.

Tristan Roy (Photo d’archives, Ghyslain Bergeron)

«Tristan a beaucoup de potentiel. C’est un gros bonhomme doté d’un bon lancer. Depuis deux ans, il avait l’avantage d’affronter des joueurs plus petits que lui dans le bantam AAA. Il devra maintenant polir son jeu, mais il possède de bonnes bases et il veut apprendre», a affirmé Potvin.

Tous deux âgés de 16 ans, Gauthier et Cournoyer sont issus du programme des Sénateurs du Collège Saint-Bernard. Le fils de Denis Gauthier a attiré l’attention au camp des Voltigeurs tandis que son coéquipier originaire de Saint-Majorique-de-Grantham a fait bonne impression chez les Remparts de Québec.

«Ils ont été parmi les plus belles surprises du camp. Kaylen est un défenseur efficace défensivement et qui excelle en relance. Il n’est pas le plus gros, mais il ne déteste pas le jeu robuste», a indiqué Potvin.

«Quant à Édouard, on ne le connaissait pas beaucoup, mais il a fait ouvrir des yeux au cours des dernières semaines. Il possède un bon coup de patin et un bon lancer. Grâce à sa force physique, il est capable de jouer de façon robuste.»

Un deuxième espoir des Voltigeurs, Jacob Dion celui-là, patrouillera la ligne bleue des Cantonniers. L’athlète de 17 ans est originaire de la région de Sherbrooke.

«Jacob a beaucoup grandi au cours de la dernière saison. En tant que vétéran, je m’attends à ce qu’il soit un leader et qu’il prenne les choses en charge. Sa relance de l’attaque et sa contribution en offensive sont ses principales forces», a affirmé Potvin.

Jacob Dion (Photo d’archives, Ghyslain Bergeron)

«Tous ces joueurs possèdent un bon potentiel, mais il n’y a pas de recette magique pour atteindre la LHJMQ. Il faut travailler fort et aborder les choses un jour à la fois», a ajouté l’ancien gardien étoile de la LNH.

Refusant de parler d’objectifs collectifs avant le début de la saison régulière, Félix Potvin estime qu’il aura sous la main une formation équilibrée, à la fois solide défensivement et dangereuse offensivement.

«J’ai adoré coacher cette équipe l’an passé. Les gars m’en ont donné beaucoup. On a maintenant de bons jeunes qui viennent se greffer à notre noyau. Je suis excité et j’ai hâte de voir comment les choses vont évoluer pour notre équipe. Dans le hockey, il n’y a jamais rien de garanti. On devra travailler fort chaque jour», a conclu l’homme de hockey de 47 ans, qui a guidé les siens jusqu’en finale du championnat canadien le printemps dernier.

Et chez les Estacades…

Chez les Estacades de Trois-Rivières, Félix Landry sera de retour pour une deuxième saison. L’attaquant de 16 ans a grandi à Shawinigan, mais il est natif de Drummondville, où des membres de sa famille demeurent toujours.

«Félix aura un rôle plus offensif cette saison. C’est un joueur intelligent qui a du flair autour du filet adverse. Il a marqué beaucoup de buts dans le hockey mineur. La dernière saison lui a permis de se développer physiquement. Il est aussi allé chercher de la confiance et certains outils durant le camp de l’Armada», a expliqué l’entraîneur-chef des Estacades, Frédéric Lavoie.

Partager cet article