Le joueur de la LNH Mathieu Perreault ouvrira un centre d’amusement

Le joueur de la LNH Mathieu Perreault ouvrira un centre d’amusement

Line Marois

EXCLUSIVITÉ. L’attaquant des Jets de Winnipeg Mathieu Perreault investit à Drummondville. Il ouvrira un très attendu centre d’amusement pour enfants : le Parc-en-ciel.

«Enfin», diront plusieurs.

C’est qu’au cours des dernières années, une dizaine de projets similaires ont fait l’objet de discussions localement, mais aucun ne s’est concrétisé.

Le Drummondvillois Mathieu Perreault réalisera donc le souhait de plusieurs enfants de la région en compagnie de sa mère, Line Marois, et d’une amie proche de celle-ci, Annie Cantin

Le Parc-en-ciel sera situé au 1104, boulevard Saint-Joseph, voisin du Chocolat Favoris. Il nécessite un investissement d’environ 250 000 $. Trois emplois seront créés.

«On ne se le cachera pas, c’est l’appui financier de Mathieu qui nous permet de mener le projet à terme, a expliqué Mmes Marois et Cantin qui agiront à titre de copropriétaires de l’entreprise.

«Nous étions des consommatrices de ce genre de produit, car nous étions propriétaires de service de garde en milieu familial jusqu’à vendredi dernier. On s’est souvent déplacés à l’extérieur de la ville pour visiter des centres de ce genre», ont-elles ajouté.

Pour sa part, Mathieu Perreault s’est dit enchanté par le projet.

«Ma mère m’avait déjà parlé de ça il y a trois, quatre ans. Mais cet été, je suis allé avec ma fille dans un centre de Granby et j’ai trouvé ça tellement hot que je me suis dit qu’il fallait avoir ça ici. On aura une superficie de 465 m² (5000 pi²) qu’on va utiliser presque au complet», a précisé M. Perreault à L’Express.

Parc-en-ciel offrira une structure de jeu d’environ 82 m² (900 pi²) sur trois niveaux, deux salles pour les fêtes d’enfants et un espace pour les poupons 0-3 ans. Une zone sportive permettra aux plus grands de jouer au mini hockey ou au soccer sur deux surfaces indépendantes. Les parents pourront aussi bénéficier des installations avec des espaces aménagés pour eux et une connexion Wi-Fi gratuite. «On a visité beaucoup de locaux commerciaux. Ce n’était pas évident de trouver l’emplacement idéal, mais B.T.B, et son gestionnaire Dominic Gilbert, nous a écouté et on a pu finalement mettre toutes les pièces du casse-tête en place»,  précise Mmes Cantin et Marois.

«En venant ici, on veut que les gens n’aient pas de soucis. Les installations seront sécuritaires avec un système de contrôle des accès. Il y aura des forfaits clef en main afin que le parent puisse avoir l’esprit tranquille. On offrira un espace gourmet en préconisant la nourriture santé, mais on aura aussi quelques gâteries», ajoute Mme Marois.

Qui plus est, Parc-en-ciel offrira des services spécialisés complémentaires au centre et à l’extérieur.

«Dans l’une de nos salles, on devrait offrir des cours de yoga et on aimerait développer un calendrier de conférences sur tout ce qui touche la petite enfance, car il y a un besoin», se réjouit Mme Cantin.

Le centre d’amusements a déjà sa mascotte, Souriante,  une souris qui fera le bonheur des enfants.