La MRC de Drummond s’engage envers l’économie sociale

Photo de Louis-Philippe Samson
Par Louis-Philippe Samson
La MRC de Drummond s’engage envers l’économie sociale
Malka Roy, directrice générale du Pôle d’économie sociale du Centre-du-Québec et Christine Labelle, directrice générale de la MRC de Drummond, ont signé la Déclaration d’engagement à l’achat auprès des entreprises collectives dans le cadre de l’initiative «L’économie sociale, j’achète!». (Photo : gracieuseté)

ÉCONOMIE. La MRC de Drummond s’est engagée ce jeudi à s’approvisionner davantage en biens et services auprès d’entreprises d’économie sociale dans le cadre de l’initiative «L’économie sociale, j’achète!» mise en place par le Pôle d’économie sociale du Centre-du-Québec.

L’initiative comporte deux objectifs. Le premier est d’outiller les entreprises de ce genre, soit les organismes à but non lucratif (OBNL), les coopératives et les mutuelles à l’aide d’ateliers, de formations et de conférences portant sur la réponse aux appels d’offres et la mise en valeur des produits et services par exemple.

Malka Roy, directrice générale du Pôle d’économie sociale du Centre-du-Québec. (Photo : Louis-Philippe Samson)

Le second vise les acheteurs publics afin de les aider à rédiger leur politique d’approvisionnement pour y ajouter un volet d’économie sociale notamment. D’ailleurs certains ateliers ont déjà été offerts depuis le début de l’année 2023.

«Nous voulons aussi démontrer que ces entreprises ont réellement un impact positif sur la société, que ce soit au niveau social ou même environnemental. Depuis le début de nos démarches auprès des acheteurs, nous avons réalisé qu’ils sont déjà bien sensibilisés. Ça nous permet de passer à l’étape suivante qui est de les outiller», a décrit Malka Roy, directrice générale du Pôle d’économie sociale du Centre-du-Québec.

À l’heure actuelle, seules les MRC de Drummond et de Nicolet-Yamaska ont adhéré à l’initiative à l’aide de résolution de leur conseil des maires. Celles d’Arthabaska, de Bécancour et de L’Érable devraient faire de même d’ici l’automne.

Vitalité locale

Pour Malka Roy, en s’approvisionnant chez ces entrepreneurs, les acheteurs encouragent des commerces viables, qui répondent à un besoin, et favorisent l’achat local, responsable ainsi que le développement de la communauté.

«Plutôt que de se diriger vers des entreprises privées en dehors de la région, les acheteurs seront invités à interpeler, dans un premier temps, es entreprises d’économie sociale qui font travailler des gens de chez nous. Ce sont des compagnies qui ne déménageront pas et qui resteront ici parce qu’elles répondent à un besoin local», a ajouté Mme Roy.

Jean-Guy Hébert, président du comité de la ruralité de la MRC de Drummond et maire de Sainte-Brigitte-des-Saults. (Photo : Louis-Philippe Samson)

Dans la MRC de Drummond, elles sont 78 entreprises en activité. À l’échelle régionale, ils sont plus de 300 commerces qui emploient plus de 7 000 personnes.

«Les entreprises d’économie sociale sont partie prenante de la dynamisation de nos milieux de vie. Elles permettent de maintenir et de développer l’offre de biens et de services de proximité en faveur de l’occupation et de la vitalité de notre territoire», a mentionné Jean-Guy Hébert, président du comité de la ruralité de la MRC de Drummond et maire de Sainte-Brigitte-des-Saults.

Le Pôle d’économie sociale du Centre-du-Québec et la MRC de Drummond invitent les organisations publiques et privées à signer la Déclaration d’engagement à l’achat auprès des entreprises collectives dans le cadre de l’initiative «L’économie sociale, j’achète!».

«À la MRC, nous sommes très fiers d’être l’instigateur du mouvement régional lié à cette initiative. L’achat local est déjà très bien, mais l’achat social c’est encore mieux. Les membres de nos équipes seront sensibilisés à l’approvisionnement en biens et services chez ces fournisseurs», a souligné Stéphanie Lacoste, préfète de la MRC de Drummond et maire de Drummondville.

Partager cet article