Une femme retrouvée inanimée lors d’un incendie (mise à jour)

Une femme retrouvée inanimée lors d’un incendie (mise à jour)
(Photo : Ghyslain Bergeron)

INCENDIE. Une sexagénaire a été retrouvée inanimée à la suite d’un incendie qui a éclaté mercredi soir. L’événement est survenu sur la rue Cardin.

C’est en fin de soirée, vers 23 h 20, que les pompiers ont été demandés au 897, rue Cardin, pour un incendie dans un appartement situé au rez-de-chaussée d’un quadruplex. Lors de l’appel initial, les sapeurs ont reçu l’information qu’au moins une personne pouvait toujours se trouver dans l’appartement.

Rapidement, une équipe du service de sécurité incendie a procédé à une recherche dans l’appartement visé afin de retracer la personne manquante. En seulement quelques secondes, deux sapeurs sont ressortis en tirant la femme inanimée hors du bâtiment. Sans hésiter, ils ont entamé des manœuvres de réanimation en attendant l’arrivée des paramédics. Ces derniers ont pris la relève et ont conduit la victime au centre hospitalier pour qu’elle y soit soignée. Toujours dans un état critique, la femme a été dirigée vers un autre centre hospitalier pendant la nuit.

«On a essayé de l’éteindre (le feu) avec de l’eau. La fenêtre était déjà cassée, le feu sortait, alors on a envoyé plusieurs litres d’eau. Ce n’est pas une grande pièce. Ce n’est pas un article de fumeur, elle ne fume pas. Même si on avait voulu entrer, l’air n’était pas respirable, même dans le portique en avant», ont expliqué à l’unisson trois résidents de l’immeuble à logements.

À la suite de l’extinction, des pompiers ont effectué plusieurs vérifications afin de s’assurer que les flammes n’avaient pas eu le temps de se propager vers l’étage du haut. «Une trentaine de pompiers ont mis une quarantaine de minutes pour maîtriser l’incendie. Les dommages se limitent à l’appartement où le feu a commencé. C’est accidentel et ce serait lié à des travaux effectués plus tôt dans la journée par les locataires», a expliqué Andrew Barr, chef de division.

Les sinistrés, qui ont été accueillis au chaud par les intervenants du SIUCQ, ont été dirigés vers les services de la Croix Rouge.

 

Partager cet article