Drummond en bière dépasse les attentes

Photo de Cynthia Martel
Par Cynthia Martel
Drummond en bière dépasse les attentes
La programmation de spectacles a été fortement appréciée. (Photo : Emmanuelle LeBlond)

ÉVÉNEMENT. Drummond en bière s’est déroulé au-delà des attentes ce week-end. Avec ses 5000 visiteurs uniques, l’événement entame en force la saison touristique.

«On a eu un magnifique week-end. On est euphorique, on s’en remet tranquillement!» lance spontanément Éric Lauzon-Duhaime, président de Drummond en bière.

Selon le bilan, 5000 visiteurs différents ont afflué au parc Woodyatt, là où se tenait l’événement, au cours du week-end dernier.

Les camions de nourriture étaient populaires. (Photo: Emmanuelle LeBlond)

«Jeudi, la soirée s’annonçait pluvieuse, mais dès que le soleil est sorti à 17 h 30, tout le monde est arrivé en même temps. On a eu 1000 personnes; le lendemain, 2500 et samedi, 3500. Ces nombres n’incluent pas les enfants», détaille M. Lauzon-Duhaime.

La popularité de Drummond en bière a été telle que l’organisation a manqué de verres samedi soir.

«Ç’a été un beau problème. Par prévention, le matin, on avait apporté les 508 verres restant de l’édition de 2019. On avait aussi apporté quelques verres de plastique même si je m’étais dit qu’on n’en aurait pas besoin. À 20 h, la gang de l’accueil m’a appelé pour me dire que tous les verres étaient écoulés et qu’il ne restait que ceux en plastique, on a donc baissé un peu le tarif d’entrée pour compenser», explique le président en riant.

Celui-ci indique que lui et son équipe n’ont reçu que des commentaires positifs.

Le site était divisé en plusieurs zones. (Photo: Emmanuelle LeBlond)

«On s’est fait dire que notre programmation de spectacles était exceptionnelle. De plus, on avait augmenté le nombre de brasseurs, passant de 19 à 25. Ça apportait son lot de défis, car il fallait être certain qu’ils atteignent leur objectif financier, mais aucun n’a été déçu.»

Par ailleurs, Drummond en bière a permis d’attirer des gens de l’extérieur et de générer des retombées économiques appréciables.

«Samedi soir, tous les hôtels de la ville étaient complets. De plus, tout au long du week-end, les gens ont fréquenté abondamment les restaurants du centre-ville et dès 22 h, les bars étaient bondés. C’est fou ce qu’un tel événement peut avoir comme retombées directes!» souligne avec étonnement M. Lauzon-Duhaime.

Le succès de Drummond en bière laisse présager de belles réussites pour les événements à venir au cours de la saison estivale.

Un nombre record de brasseurs a participé à l’événement. (Photo: Emmanuelle LeBlond)

«Ça part bien le bal. C’est assurément un signe que les autres festivals vont bien fonctionner (…) De livrer un événement avec autant de succès après deux ans de pandémie, c’est formidable! C’est notre paie de l’année.»

Avec de tels résultats, le conseil d’administration de Drummond en bière est enthousiasme pour la suite et est déjà en mode préparation pour l’édition de 2023.

«L’objectif c’est de faire grossir le festival pour que rayonne Drummondville. Cette édition n’est que la première esquisse de ce qui sera présenté les prochaines années. Vous n’avez rien vu encore», laisse entendre Éric Lauzon-Duhaime, le sourire dans la voix.

Partager cet article